•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après une décennie d’attente, le hockey junior renaît de ses cendres à Sioux Lookout

Une communauté du Nord-Ouest de l’Ontario est sur le point de retrouver le monde du hockey junior. La nouvelle équipe des Bombers de Sioux Lookout veut notamment offrir une porte d’entrée aux joueurs autochtones de la région.

Un joueur célèbre un but avec ses coéquipiers.

Les Bombers de Sioux Lookout ont également tenu un camp d'évaluation en juin 2022.

Photo : Gracieuseté : Sioux Lookout Bombers

Chris St-Pierre

La communauté de Sioux Lookout, située à presque 400 kilomètres au nord-ouest de Thunder Bay, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, est sur le point de retrouver le monde du hockey junior A. Les Bombers de Sioux Lookout prendront la place des défunts Flyers, qui ont soudainement disparu au début de la saison 2012-2013.

Les Flyers, qui auparavant évoluaient dans une ligue pour adultes dans les années 1970, ont disputé leur dernier match à l’automne 2012, seulement quelques semaines après le début de leur cinquième saison dans la Superior International Junior Hockey League (SIJHL).

En octobre cette année-là, l’équipe a annoncé la suspension de ses activités à la suite d’une série d’imprévus qui empêchent le club d’être compétitif et professionnel. L’équipe avait l’intention de revenir après une pause d’un an, mais ça ne s’est jamais concrétisé.

En avril 2021, la SIJHL a lancé un projet d’expansion en ajoutant les Bombers de Sioux Lookout à son circuit. Au cours des prochaines années, le commissaire, Darrin Nicholas, espère ajouter jusqu'à deux autres clubs pour équilibrer le calendrier.

Huit formations, ça serait bien, mais neuf éviterait de punir des équipes en leur demandant d'être privé de semaines de repos, explique M. Nicholas.

Darrin Nicholas en visioconférence

Darrin Nicholas compte être du match d'ouverture des Bombers de Sioux Lookout en octobre.

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Gérés par une équipe de résidents de Sioux Lookout et des environs, les Bombers tiennent leur camp d’entraînement du 2 au 4 septembre.

Ils s’attendent à accueillir des amateurs locaux et de Premières Nations environnantes qui sont affamés de hockey.

La volatilisation des Flyers

Le maire sortant de la communauté et président des Flyers à l’époque de leur disparition, Doug Lawrance, révèle qu’un manque de fonds a mené à la dissolution de l’équipe.

Le club n’a pu récolter que 170 000 $ des 250 000 $ requis par son budget pour fonctionner cette année-là.

Selon M. Lawrance, la SIJHL devait complètement changer d’approche pour qu’une équipe comme les Bombers puisse revenir à Sioux Lookout. Ceci s’est produit quelques années plus tard, lorsque les équipes ont commencé à exiger des frais d'inscription aux joueurs.

Le maire de Sioux Lookout Doug Lawrance

Doug Lawrance est impliqué dans le hockey depuis plusieurs années, notamment comme entraîneur. (Archives)

Photo : Radio-Canada / CBC

Les joueurs se payent un chemin maintenant. Ça fait une grosse différence en matière de coûts lorsque les dépenses majeures sont le logement, le déplacement, la rémunération des arbitres et la location de temps de glace, explique-t-il.

M. Nicholas, qui est commissaire depuis deux saisons, s’est assuré de bien évaluer les propositions d’expansion et de trouver des dirigeants locaux, d’autres leçons apprises de la saga des Flyers.

Nous cherchons toujours des gens comme ceux de Sioux Lookout qui sont reconnus et respectés dans la communauté et qui veulent bien gérer une équipe, affirme-t-il.

La naissance des Bombers

La pandémie de COVID-19 est l’élément déclencheur qui a poussé la SIJHL à développer un plan d’expansion.

Au début de la crise sanitaire, ses deux équipes américaines, situées au Wisconsin et au Minnesota, ne pouvaient pas traverser la frontière pour jouer.

Les Norskies de Thief River Falls, au Minnesota, ont d'ailleurs annoncé plus tôt cet été qu'ils quittaient la ligue, après avoir suspendu leurs activités lors de la saison 2021-2022.

Il y a seulement quelques communautés où [une expansion] serait possible et où ça aurait du sens. Sioux Lookout était l’une d’entre elles, explique le commissaire de la ligue.

« J'ai carrément appelé le responsable de l’aréna à l'improviste pour voir s’il y avait les installations nécessaires pour accueillir une équipe junior. »

— Une citation de  Darrin Nicholas, commissaire de la SIJHL

Avec les vestiges des Flyers toujours en place à l’aréna local et l’appui de la municipalité pour trouver des dirigeants locaux, l’infrastructure des Bombers s’est formée.

Un jour, je veux être entraîneur à un haut niveau. Sioux Lookout est une façon de gravir l’échelle, explique Carson Johnstone, dont la nomination au poste d'entraîneur-chef a été annoncée l’an dernier. Je voulais aller quelque part qui m’offrait une bonne position et la chance d’essayer ce que je veux et d'aider les jeunes.

Souhaitant offrir une porte d’entrée aux joueurs autochtones de la région, il a lancé plusieurs invitations à des athlètes des Premières Nations environnantes à la veille du camp d’entraînement.

Nous avons des joueurs de Slate Falls et des autres communautés de la région qui y seront, explique-t-il. S’ils sont les meilleurs joueurs disponibles, ils seront absolument des membres de notre équipe.

Leur équipe junior leur a manqué

Lors d’une visite dans un restaurant de Sioux Lookout, l'entraîneur-chef des Bombers a vite été convaincu que la nouvelle équipe pourra compter sur les amateurs qui s'ennuient depuis la dissolution des Flyers.

Un employé me racontait qu’il y a eu une bagarre lors de la dernière partie des Flyers. Il me racontait une histoire d’il y a tellement d’années, mais il était excité d’avoir du hockey à nouveau à Sioux Lookout, explique l’entraîneur.

« Je ne viens pas d’ici, mais c’est génial de voir toute cette excitation. C’est même écrasant. »

— Une citation de  Carson Johnstone, entraîneur-chef des Bombers de Sioux Lookout
Carson Johnstone en visioconférence

Carson Johnstone, natif de Niagara Falls, en est à son premier poste comme entraîneur-chef de niveau junior.

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Plusieurs matchs de la SIJHL ont été présentés à Sioux Lookout et dans les Premières Nations et communautés environnantes pour subvenir aux besoins des amateurs du hockey junior depuis 10 ans.

M. Lawrance remarque que la passion des gens ne s’est jamais affaiblie.

Le hockey est toujours en vie et toujours aussi populaire dans les Premières Nations. Ce sentiment est reflété à Sioux Lookout, où il y a une bonne base d’amateurs depuis des décennies, affirme-t-il.

Leur équipe junior leur a manqué, constate Darrin Nicholas.

Les Bombers de Sioux Lookout disputeront leur premier match dans la SIJHL le 1er octobre prochain. Ils lanceront leur saison à domicile contre les Lumberjacks du Wisconsin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...