•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Canada approuvera jeudi le vaccin de Moderna contre le variant Omicron

Illustration montrant le sous-variant BA.2 d'Omicron

Le variant Omicron et ses sous-variants sont responsables des récentes vagues de contamination au pays.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral, par la voix de son agence Santé Canada, doit annoncer demain l'approbation d'un nouveau vaccin de l'entreprise Moderna qui est spécifiquement conçu pour cibler le variant Omicron du virus de la COVID-19, a appris Radio-Canada de source gouvernementale.

Il y a une dizaine de jours, Moderna indiquait qu'Ottawa avait commandé 12 millions de doses de ce nouveau vaccin bivalent.

La Dre Supriya Sharma, principale conseillère médicale chez Santé Canada, tiendra une séance d'information technique jeudi à 11 h, heure avancée de l'Est, en compagnie du Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de l'Agence de la santé publique du Canada.

Cet événement sera suivi d'une conférence de presse du ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, à 14 h.

Un variant très contagieux

Le vaccin en question ciblera à la fois la souche originale du virus de la maladie, comme les remèdes déjà administrés à la très grande majorité des Canadiens depuis le début de la campagne d'immunisation, mais aussi le variant qui a provoqué la cinquième vague de contamination au pays, à la fin de l'année dernière.

Cette vague a entraîné un nombre record d'infections et d'hospitalisations en lien avec la COVID-19 d'un océan à l'autre, poussant plusieurs systèmes de santé au point de rupture.

De fait, une étude publiée ce printemps avance l'hypothèse selon laquelle près d'un Canadien sur trois (30 %) a contracté la COVID-19 dans le cadre de cette vague Omicron.

Il s’agit d’un bond considérable du nombre d'infections, puisque seulement 10 % des Canadiens ont attrapé la COVID-19 lors des quatre premières vagues combinées, selon les chercheurs.

Enfin, le nouveau vaccin devrait aussi renforcer l'efficacité de la protection contre les sous-variants ayant provoqué les sixième et septième vagues, puisque ceux-ci sont des sous-mutations d'Omicron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !