•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’essence plus chère au Lac-Saint-Jean dérange des automobilistes

Une affiche de prix d'essence.

Mercredi matin, le litre d'essence était vendu à 1,70 $ à plusieurs endroits au Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Depuis quelque temps, malgré une baisse généralisée, le prix de l’essence demeure plus élevé de quelques sous au Lac-Saint-Jean, comparativement au Saguenay.

Mercredi matin, les stations-service de Saguenay affichaient 1,66 $ le litre. Au Lac-Saint-Jean, il en coûtait 0,04 $ de plus le litre. Toutefois, dans les jours précédents, les automobilistes payaient jusqu'à 0,10 $ de plus.

Selon Éric Larouche, président de RL Énergies et délégué régional de l'Association des distributeurs d'énergie du Québec (ADEQ), cette situation s'explique par plusieurs facteurs. Il mentionne les coûts de transport plus élevés au Lac-Saint-Jean en raison de la distance, la compétition plus forte entre les bannières du Saguenay et le marché qui ne cesse de bouger.

Les bannières se repositionnent. C’est sûr que quand il y en a une qui se rénove ou qui s'ouvre, ça crée un petit choc. Et il y a plus de stations qui se sont ouvertes, rénovées à Saguenay qu'au Lac-Saint-Jean, a expliqué Éric Larouche.

Selon le directeur des affaires publiques de CAA-Québec, Nicolas Ryan, les volumes d'essence vendus pourraient également avoir une incidence sur le prix du gaz.

Quand on regarde le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est sûr et certain qu’on peut penser que les essenceries du côté de Saguenay ont des marges qui sont un peu plus faibles. Peut-être qu’ils se reprennent au niveau du volume alors que du côté du Lac-Saint-Jean, c’est peut-être le contraire : des volumes qui sont moins importants, mais une marge qui est un peu plus élevée. Malheureusement, on n'a pas accès à savoir chaque station-service, combien d'argent elles mettent dans leur poche à la fin de l’année, a-t-il indiqué.

Une pompe à essence dans une auto.

Un automobiliste fait le plein.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean reste toutefois l'une des régions où faire le plein coûte le moins cher, puisqu’elle profite d'une réduction de taxes de près de cinq cents par litre en raison de son éloignement.

Malgré tout, CAA-Québec invite les gens à magasiner leur essence et à mettre de côté la voiture lorsque c'est possible de le faire.

Des automobilistes mécontents

Plusieurs clients interrogés au Lac-Saint-Jean n’étaient pas heureux de devoir payer plus.

Ça m’insulte, surtout quand je vois que c’est vraiment plus cher ici, a débuté un premier client.

Si je le sais que je m’en vais au Saguenay dans la même semaine, souvent, je ne vais pas remplir ma voiture avant d’y aller, a ajouté une femme.

Je fais le plein souvent partout. Pour vrai, ça n’a vraiment pas d’importance, a plutôt lancé un jeune homme.

On sauve un peu d’une station à l’autre, mais est-ce que ça vaut la peine des fois de faire un détour?, a conclu un homme plus âgé.

D’après un reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...