•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commission sur le caribou : Essipit est favorable aux conclusions du rapport

Un caribou dans un champ.

Le conseil de bande demande toutefois à Québec de prendre des engagements clairs dès maintenant pour la protection du caribou (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada

Le conseil de la Première Nation des Innus d'Essipit, en Haute-Côte-Nord, se dit satisfait de la majorité des recommandations qui ont été formulées dans le rapport final de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, qui a été déposé le 22 août.

Les élus du conseil de bande d'Essipit estiment notamment que les Premières Nations, avec leur savoir et leur attachement au caribou, ont été entendues.

Ils indiquent être en accord avec la recommandation selon laquelle il est nécessaire pour le gouvernement d’amorcer une discussion formelle avec les Premières Nations, dans une relation de nation à nation, selon un communiqué de presse.

Le principal bémol des représentants du conseil de bande d'Essipit porte sur la mise en place de comités de concertation.

Devant l’urgence d’agir, le temps n’est plus à la discussion, mais bien aux actions. Les scientifiques d’abord, puis le rapport de la Commission maintenant indiquent clairement ce qui doit être fait pour sauver le caribou. Les faits ne peuvent plus être remis en question, déclare par écrit Gilbert Dominique, chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh (Innus de Mashteuiatsh).

Gilbert Dominique en entrevue à Mashteuiatsh

Gilbert Dominique est le chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh (Innus de Mashteuiatsh) (archives).

Photo : Radio-Canada

Le conseil de bande demande à Québec de prendre des engagements clairs dès maintenant pour la protection du caribou.

Lorsque le rapport a été rendu public, la semaine dernière, le gouvernement du Québec avait annoncé qu’il en ferait plus pour protéger le caribou, à la demande d'Ottawa, sans vraiment préciser de détails.

La semaine dernière, le vice-chef au conseil des Innus de Pessamit, Jérôme Bacon St-Onge, s'est dit soulagé de voir que plusieurs des demandes des communautés autochtones ont été entendues par les commissaires et se retrouvent dans leurs recommandations.

Québec s'engage à rendre publique sa stratégie finale sur le caribou forestier et montagnard d'ici la fin du mois de juin 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !