•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 frères qui ne se sont pas parlé depuis 30 ans s’affrontent à la mairie

Mosaïque des visages de Charles et Bill Steele.

Charles Steele (à g.) est le seul candidat à la mairie de Port Colborne contre le maire sortant, son frère Bill Steele (à d.).

Photo : Charles Steele/Ville de Port Colborne

Radio-Canada

En Ontario, le maire sortant de Port Colborne, Bill Steele, fera face à son frère Charles qui est l'unique candidat contre lui, lors des élections municipales du 24 octobre.

Les deux hommes ne se sont pas parlé depuis 30 ans.

Bill Steele a été élu maire en 2018, après avoir été conseiller municipal pendant 17 ans.

Son frère Charles dit qu'il se présente contre lui, parce qu'il croit que des « gens ordinaires » devraient pouvoir faire de la politique.

« Si je ne m'étais pas présenté, mon frère aurait été réélu par acclamation. Beaucoup de politiciens sont bien nantis. Des idées fraîches feraient du bien. »

— Une citation de  Charles Steele, candidat à la mairie

Le logement abordable fait partie de ses priorités. Il note qu'il y a de plus en plus de sans-abri à Port Colborne, où il n'y a aucun refuge. On doit avoir plus d'humanité, dit-il.

Il s'oppose également au projet de son frère de construire un pavillon au bord du lac Érié pour les passagers des bateaux de croisière, craignant qu'il coûte beaucoup plus que l'estimation de 10 millions de dollars.

Bill Steele refuse de parler de son opposant. Il dit compter sur une équipe de campagne « extraordinaire ».

Le maire sortant est aussi gestionnaire d'une firme de courtiers d'assurance.

« J'ai élevé ma famille ici. Mes racines sont ici. Je gère une entreprise ici. Tout le monde me connaît. »

— Une citation de  Bill Steele, maire sortant

Le logement abordable est une priorité pour lui aussi. Il voudrait établir des partenariats avec des organisations locales comme Port Cares.

S'il est réélu, il promet également de limiter les tarifs pour les eaux usées. Nos tarifs pour l'eau sont concurrentiels [avec ceux des autres municipalités] du Niagara, mais nos tarifs pour les égouts sont parmi les plus élevés. Ce sera une priorité pour le prochain conseil, assure-t-il.

D'après les renseignements fournis par Aura Carreño Rosas de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !