•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inflation : quelques années seront nécessaires pour revenir à 2 %, selon la Fed

Un homme fait son épicerie.

Après avoir atteint en juin un pic en plus de 40 ans, à 9,1 % sur un an, l'inflation américaine a ralenti en juillet, en s'établissant à 8,5 %.

Photo : Reuters / Andrew Kelly

Agence France-Presse

Il faudra « quelques années » pour que l'inflation revienne, aux États-Unis, aux 2 % que cible la banque centrale américaine (Fed), a estimé mardi un responsable de l'institution, soulignant que les taux vont continuer à être relevés pour juguler cette hausse des prix.

Nous avons communiqué maintes et maintes fois notre engagement à atteindre ce niveau de 2 %. Je pense que cela prendra quelques années, a indiqué le président de l'antenne de la Fed à New York, John Williams, lors d'une entrevue au Wall Street Journal.

La situation est très difficile. L'inflation est très élevée. L'économie rencontre beaucoup d'obstacles. Je pense que cela prendra quelques années, mais nous allons y arriver, a-t-il ajouté.

L'ampleur de la hausse des taux directeurs qui sera décidée à la prochaine réunion du comité monétaire de la Fed, les 20 et 21 septembre, dépendra des données, a souligné M. Williams, qui dispose d'un droit de vote.

Il est clair que nous devons augmenter considérablement les taux d'intérêt d'ici la fin de l'année, car l'inflation est beaucoup trop élevée. Et c'est vraiment ce sur quoi nous nous concentrons, a-t-il dit.

Légère baisse en juillet

Après avoir atteint en juin un pic en plus de 40 ans, à 9,1 % sur un an, l'inflation américaine a ralenti en juillet, en s'établissant à 8,5 %, selon l'indice des prix à la consommation (CPI).

Les chiffres du mois d'août seront publiés le 13 septembre et permettront de savoir si le ralentissement se confirme.

Le marché de l'emploi, en revanche, est resté tendu en juillet, avec toujours autant de postes vacants et de démissions qu'en juin, selon les données du bureau des statistiques publiées mardi. La pénurie de main-d'œuvre que connaît le pays depuis plus d'un an contribue à tirer les prix vers le haut.

Le président de la Fed, Jerome Powell, avait averti vendredi, lors de son discours annuel au symposium de Jackson Hole, que la lutte contre l'inflation prendrait du temps et ferait souffrir les ménages et entreprises américains, mais qu'y renoncer serait encore plus dommageable pour l'économie.

Il avait ainsi déclaré que la Fed userait vigoureusement de ses outils en relevant les taux d'intérêt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !