•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa souhaite renforcer le programme de gardiens autochtones au pays

La gardienne autochtone Erika Wholan, le député fédéral du Yukon Brendan Hanley, le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault, la cheffe adjointe de la Première Nation Carcross/Tagish Maria Benoît et le gardien autochtone Danny Cresswell lors de la conférence de presse à Whitehorse, le 29 août 2022.

Le ministre fédéral de l'Environnement, Steven Guilbeault (au centre), était de passage à Whitehorse pour annoncer un financement pour soutenir le programme de gardiens autochtones au pays.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

De passage au Yukon pour le Conseil canadien des ministres de l’Environnement, le ministre fédéral de l’Environnement, Steven Guilbeault, en a profité pour annoncer un financement de près de 30 millions de dollars pour soutenir des initiatives de gardiens autochtones au Canada.

Partout dans le monde, tout comme au Canada, la nature est à risque, et ce sont les Autochtones qui sont les premiers à en voir les effets. Ils prennent soin de la terre que nous partageons depuis des lustres, explique le ministre.

Le programme de gardiens autochtones se veut assez flexible pour répondre aux besoins spécifiques des différentes communautés au pays.

Essentiellement, c’est d’occuper leur territoire et, dans certains cas, certains projets vont faire l’échantillonnage de l’eau où ils vont répertorier des espèces animales, végétales. Dans d’autres cas, c’est plus de la surveillance, souligne Steven Guilbeault.

C’est justement le cas de l’initiative de la Première Nation de Carcross-Tagish, au sud de Whitehorse, qui fait partie de 80 communautés à bénéficier d’une part de l’enveloppe.

Nous sommes sur le territoire tous les jours et nous rendons compte de nos observations, si nous détectons quelque chose qui ne va pas avec l’environnement, dit Danny Cresswell, responsable des activités sur le terrain dans la Première Nation de Carcross-Tagish.

Ses équipes vont ainsi à la rencontre des campeurs et des chasseurs, s’assurent qu’il n’y a pas de braconnage ou de coupes de bois illégales sur leur territoire, qui s’étend du sud du Yukon au nord de la Colombie-Britannique.

Le financement annoncé lundi fait partie d’une enveloppe prévue dans le budget fédéral de 2021 et vise à répondre à la double crise des changements climatiques et de la perte de la biodiversité au pays, indique Ottawa.

Steven Guilbeault participe également à la rencontre annuelle du Conseil des ministres canadiens de l’Environnement, qui se tient à Whitehorse cette année.

Il y sera notamment question des questions autochtones liées à l'environnement, mais aussi de l’adoption d'un plan sur l’adaptabilité aux changements climatiques. Ce plan devrait être rendu public dans les prochains mois.

Avec des informations de l'émission Phare Ouest

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !