•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la peau de dinosaure découverte en Alberta fait espérer le gros lot aux paléontologues

Deux doigts montrent de la peau fossilisée.

De la peau fossilisée a été découverte sur des os de dinosaure au parc provincial Dinosaur en Alberta.

Photo : musée Royal Tyrrell

Radio-Canada

Les fossiles de dinosaures sont légion au parc provincial Dinosaur en Alberta, mais la dernière découverte fait briller les yeux des paléontologues parce que des bouts d’os exposés s’accompagnent d’un élément rarement préservé : de la peau.

Quand nous trouvons de la peau, nous pouvons apprendre beaucoup plus de détails anatomiques qui ne sont généralement pas conservés. La peau comporte de nombreux éléments uniques, explique Caleb Brown, le directeur de l’évolution des dinosaures au Musée Royal Tyrrell.

C’est une fenêtre unique que nous n’avons pas avec un simple squelette.

Une citation de Caleb Brown, paléontologue au Musée Royal Tyrrell

Une heureuse découverte

Le fossile a été découvert l’année dernière par hasard. Brian Pickles, professeur de biologie évolutive de l’Université Reading, au Royaume-Uni, cherchait un endroit pour former des étudiants aux pratiques d’excavation.

Brian Pickles et Caleb Brown se tiennent à côté des bouts exposés d'os d'hadrosaure. Un contour d'hadrosaure est dessiné par dessus.

Les paléontologues Brian Pickles (à gauche) et Caleb Brown espèrent que la paroi rocheuse renferme un squelette entier d'hadrosaure.

Photo : musée Royal Tyrrell

Accompagné de la bénévole Teri Kaskie, il sondait le sol du parc provincial Dinosaur lorsque la jeune femme a repéré des os sur une paroi rocheuse.

Je me suis approché et c’était beaucoup plus gros et mieux préservé que n’importe quel autre [fossile] que nous avions vu, raconte-t-elle. En fin de compte, c’était quelque chose d’assez spécial.

Le gel du sol empêche les travaux d’excavation l’hiver, mais les paléontologues du Musée Royal Tyrrell se sont mis au travail cet été.

Ils ont mis à jour un bout de queue et un morceau de cheville d’hadrosaure, un herbivore à bec de canard de la période crétacé.

L'espoir d'années de découvertes

Le spécimen n’est pas en soi exceptionnel. Les troupeaux d’hadrosaures étaient tellement nombreux dans la région que le dinosaure a été surnommé la vache du crétacé.

reproduction d'un hadrosaure.

Le fossile est celui d'un hadrosaure, un herbivore de la période crétacée.

Photo : musée Royal Tyrrell

La position des os découverts presque à la verticale fait toutefois espérer que la roche emprisonne un fossile prometteur de découvertes scientifiques.

Nous avons bon espoir d’exposer un squelette entier. En plus, c’est un jeune dinosaure, un adolescent, et cela contribue à notre compréhension de la croissance et de la diversité de ces animaux. Puis la peau préservée et exposée nous fait espérer qu’elle continue sur le reste du fossile, s’enthousiasme Caleb Brown. C’est très excitant.

Un homme cloue un matériau blanc à la roche.

Les os exposés ont été recouverts d'un mélange de plâtre et de toile pour les protéger.

Photo : musée Royal Tyrrell

Même si le spécimen est encore loin d’avoir été extrait de son sarcophage de pierre et d’avoir révélé ses secrets, le paléontologue pense qu’il a été enseveli rapidement, en moins de deux jours après sa mort. Cet enterrement rapide expliquerait comment la peau a été conservée.

Trouver de la peau va nous permettre de mieux comprendre la manière dont ils vivaient et respiraient, surenchérit Brian Pickles.

Faire sortir l’hadrosaure de cette prison de pierre prendra toutefois du temps. L’excavation et la préparation en laboratoire au Musée Royal Tyrrell peuvent prendre de 5 à 10 ans, selon Caleb Brown.

D’après les entrevues d’Allison Dempster et Erin Collins

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.