•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario dissout son groupe d’experts sur la COVID-19

Doug Ford en point de presse.

Le premier ministre Doug Ford promet un nouveau panel d'experts indépendants, mais ils seront sous l'autorité de Santé publique Ontario.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19, formé d'experts qui conseillent le gouvernement Ford depuis plus de deux ans, sera dissous le mois prochain. Le premier ministre Doug Ford promet un autre panel.

Dans un communiqué publié vendredi matin, le Groupe indique que Santé publique Ontario l'a informé lors d'une réunion le 18 août qu'il cesserait d'exister à partir du 6 septembre.

Les recommandations du groupe d'experts indépendants ont parfois été en contradiction avec les décisions du gouvernement depuis sa formation en juillet 2020, notamment au sujet du confinement et de la réouverture ainsi que de la fermeture des écoles.

Le Groupe a rappelé vendredi que la pandémie n'était pas finie.

« La pandémie de COVID-19 se poursuit et contribue au nombre grandissant de crises liées au système de santé en Ontario. »

— Une citation de  Communiqué du Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19

L'Ontario fait face à une pénurie de personnel dans les hôpitaux. Le gouvernement Ford dit qu'il fera appel au privé pour tenter de désengorger le système, ce qui a soulevé des critiques.

En Ontario, le gouvernement Ford dissout le groupe d'experts indépendants chargé de le conseiller dans sa gestion de la pandémie. Après avoir ignoré à plusieurs reprises ses recommandations, le gouvernement souhaite s'en remettre à un nouveau panel de scientifiques. Un reportage de Natasha MacDonald-Dupuis.

Doug Ford promet un autre panel

Le premier ministre Doug Ford assure que le gouvernement continue à prendre la pandémie au sérieux et à agir « prudemment ».

En point de presse vendredi, il a expliqué que Santé publique Ontario formerait un autre groupe consultatif, sans donner de détails.

« Ils continueront à être indépendants. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

[Les scientifiques] auront une nouvelle maison dans le giron de Santé publique Ontario avec le Dr Moore [médecin hygiéniste en chef de l'Ontario], a ajouté M. Ford. Leur travail ne changera pas.

Le fait que le nouveau comité relève de Santé publique Ontario soulève toutefois pour certains des questions quant à son indépendance.

Dans son communiqué de dissolution, le Groupe consultatif scientifique de lutte contre la COVID-19 souligne que le gouvernement lui a permis de publier ses projections et recommandations en toute transparence.

Nous sommes très reconnaissants d'avoir eu la chance de servir les Ontariens depuis juillet 2020, peut-on y lire. Nombre d'entre nous se souviendront de notre travail pour le Groupe consultatif comme le plus important de notre vie.

Santé publique Ontario n'a pas donné de détails sur la composition et le mandat du nouveau groupe consultatif promis par le premier ministre ni la date à laquelle il sera formé. Dans un communiqué, l'agence provinciale indique avoir eu des discussions au sujet d'un nouveau panel au cours des dernières semaines avec des représentants du Groupe consultatif.

Le nouveau groupe doit avoir une approche durable à long terme et qui garantit la fourniture continue de conseils scientifiques et techniques de santé publique crédibles et indépendants à la province sur la COVID-19 et les futures urgences de santé publique, peut-on lire.

[Le nouveau groupe] continuera à être formé d'experts indépendants, assure Santé publique Ontario.

Gros plan du visage du Dr Fahad Razak.

Le Dr Fahad Razak avait succédé au Dr Peter Jüni comme directeur scientifique du Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19 en avril dernier.

Photo : Twitter/Fahad Razak

Dans une déclaration, le directeur scientifique du Groupe consultatif, le Dr Fahad Razak, remercie les membres bénévoles de leurs efforts, soulignant qu'ils travaillaient souvent tard le soir et avec des échéanciers serrés.

J'espère que les conseils scientifiques que nous avons offerts au public et aux décideurs auront aidé à réduire les souffrances, dit-il.

La pandémie de COVID-19 restera un défi de taille dans un avenir prévisible et notre système de santé est soumis à une pression exceptionnelle en ce moment, fait-il valoir.

J'espère que nous pourrons prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire le fardeau de la pandémie afin de maintenir le fonctionnement de notre système dans les mois difficiles à venir, ajoute-t-il.

Le Dr Razak dit espérer que tout futur groupe consultatif continuera à être guidé par les principes d'indépendance scientifique et de transparence.

Selon les dernières données du Groupe consultatif scientifique de lutte contre la COVID-19, la concentration du coronavirus dans les eaux usées est à la baisse en moyenne dans la province, mais augmente dans l'Est, le Centre-Est et le Centre-Ouest de l'Ontario à l'approche de la rentrée scolaire.

Dans le cadre de recommandations pour la rentrée, le groupe d'experts notait jeudi que le port du masque en classe aidait à limiter la transmission du virus, tout en indiquant qu'il n'y avait pas de consensus parmi les scientifiques en faveur d'une obligation de le porter, comme c'était la politique l'an dernier.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...