•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des copeaux de bois s’accumulent sur la plage de Forestville

Des copeaux de bois s’accumulent sur une plage.

Pour tenter d’accommoder ceux qui profitent de la plage de la Baie-Verte, la Ville de Forestville procède à plusieurs nettoyages.

Photo : Gracieuseté de Micheline Anctil

Des copeaux de bois s'accumulent sur la plage de la Baie-Verte, à Forestville, depuis plusieurs années. Il s’agit de vestiges de l’exploitation forestière réalisée durant une cinquantaine d’années, selon la mairesse de la Municipalité, Micheline Anctil.

Je pense que les copeaux de bois viennent du fond de la rivière Sault-aux-Cochons qui s’agite. Ça a effectivement encore aujourd’hui des répercussions sur les magnifiques plages de notre camping, dit Micheline Anctil.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil (archives)

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Forestville a été fondée alors que l’industrie forestière battait son plein, au milieu du siècle dernier. Les billots de bois bûchés plus au nord y étaient transportés sur la rivière Sault-aux-Cochons, puis embarqués sur des bateaux.

La rivière Sault-aux-Cochons remplie de billots.

La rivière Sault-aux-Cochons servait à acheminer les billots jusqu'à Forestville.

Photo : Gracieuseté du Musée de la Petite Anglicane de Forestville.

Mme Anctil dit que la quantité est variable d’une marée à l’autre. Il y a des marées où c’est vraiment très peu. Puis, il y a des marées où ça peut nous laisser des amoncellements jusqu’à près de deux pieds, explique-t-elle.

Claude Huard, qui est résident de Forestville, considère qu’en raison de quantités importantes de bois sur la plage, il y a eu moins de touristes au rendez-vous cette année.

Ce n’est pas juste une question de touristes, c’est pour le monde de la place aussi. Cette année, il y a eu moins de Forestvillois qui se sont baignés avec leurs enfants parce qu’il y avait presque la moitié de la plage qui était remplie de copeaux de bois, dit M. Huard.

Littoral de la Haute-Côte-Nord.

La plage de la Baie-Verte, à Forestville en Haute-Côte-Nord (archives)

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Revaloriser les copeaux de bois

Pour tenter d’accommoder ceux qui profitent de la plage, la Municipalité procède à plusieurs nettoyages chaque été. Depuis quelques années, les employés de nos campings ramassent à la pelle de 15 à 18 remorques de copeaux de bois par semaine , indique la mairesse.

La Ville de Forestville recycle une certaine quantité de ce bois. On l’utilise pour l’aménagement du camping, mais aussi pour des dénivellations et agrandissements de terrains. Ça se compacte et ça se composte, ajoute Mme Anctil. 

Elle estime qu’il pourrait y avoir des copeaux de bois sur la plage de Forestville encore quelques années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !