•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 000 à 35 000 $ d’amendes pour 5 Manitobains ayant enfreint les restrictions sanitaires

Gerald Bohemier, Todd McDougall, Patrick Allard et Sharon Vickner devant le palais de justice.

De gauche à droite, Gerald Bohemier, Todd McDougall, Patrick Allard et Sharon Vickner ont écopé d'amendes, ainsi que Tobias Tissen qui n'est pas présent sur la photo.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Cinq Manitobains qui ont, de façon répétée, enfreint les ordonnances de santé publique relatives à la COVID-19 en 2020 et en 2021 au Manitoba ont reçu des amendes allant d’environ 14 000 $ à 35 000 $.

La juge de la Cour provinciale Victoria Cornick a imposé des amendes différentes à Tobias Tissen, à Todd McDougall, à Sharon Vickner, à Patrick Allard et à Gerald Bohemier jeudi.

Ils n'ont aucune expression de lucidité ou de remords pour leur implication, affirme Mme Cornick.

« Un message clair doit être envoyé : les ordres de santé publique (...) sont faits pour être respectés. »

— Une citation de  Victoria Cornick, juge de la Cour provinciale

La juge ajoute que les contraventions que les cinq personnes avaient reçues ne les avaient pas dissuadés de commettre d'autres infractions.

La veille, tous avaient reconnu ne pas avoir respecté les ordonnances de santé publique relatives à la COVID-19 imposées par le gouvernement provincial. Ils ont admis avoir participé à des rassemblements publics pendant la pandémie, lorsque cela était prohibé.

La Couronne avait réclamé des amendes allant de 18 000 $ à 42 000 $, selon le nombre d'infractions, en plus de l'obligation de payer les frais de justice et des frais supplémentaires.

Cependant, la juge Cornick a dispensé les défendeurs de ses coûts additionnels.

La Défense, elle, avait demandé une simple réprimande sans amende.

Tobias Tissen et un partisan habillé en faucheuse.

Les partisans des accusés ont rempli la salle d’audience pour les soutenir, alors que d’autres se tenaient à l’extérieur du tribunal.

Photo : Radio-Canada / Cameron MacLean

Patrick Allard est un ancien candidat à l'élection partielle provinciale de Fort Whyte et opposant aux restrictions COVID-19. Il a reçu le montant le plus élevé, soit près de 35 000 $.

M. Allard a reçu 14 contraventions, plus que tous les autres. Il n'a pas non plus respecté les conditions de sa sortie de garde à vue, contrairement à ses quatre coaccusés.

S'adressant aux journalistes, il a déclaré qu'il ne ressentait aucun remords pour les infractions qui lui ont valu des amendes.

« Je n'ai jamais eu peur de dire la vérité, de dire ce que je pense réellement. »

— Une citation de  Patrick Allard, opposant aux mesures sanitaires manitobaines contre la COVID-19

Mes clients ont protesté contre ces restrictions et ont pris position pour quelque chose en quoi ils croyaient. Ils ne cassaient pas de vitrines et n’organisaient pas des émeutes dans la rue, a déclaré à la cour l’avocat de la défense, Alex Steigerwald.

Les cinq Manitobains prévoient de faire appel devant la Cour du Banc de la Reine, affirmant que les ordonnances de santé publique qu'ils ont été reconnus coupables d'avoir enfreintes ont violé leurs droits constitutionnels.

En attendant, les défendeurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention de payer les amendes qui leur ont été imposées par le tribunal.

Avec les informations de Cameron MacLean

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...