•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des horodateurs seront installés pour stationner aux hôpitaux du Bas-Saint-Laurent

Un horodateur à l'hôpital de Rimouski.

Des horodateurs seront installés dans les centres hospitaliers du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent apporte des changements à son service de stationnement dans ses hôpitaux.

Au cours du mois de septembre, les patients et les visiteurs des hôpitaux ciblés seront appelés à payer le droit de stationnement sur des horodateurs ou une application mobile. Ce nouveau système est semblable à ce qui existe déjà dans de nombreuses municipalités, notamment au centre-ville de Rimouski.

Les barrières à l’entrée et à la sortie des stationnements seront aussi retirées pour faciliter la circulation. Des horodateurs seront aussi installés à l’intérieur des centres hospitaliers du CISSS.

Le porte-parole du CISSS, Gilles Turmel, a précisé en conférence de presse que la tarification pour le stationnement restera la même.

Les deux premières heures de stationnement sont toujours gratuites et les heures suivantes seront facturées selon le tarif en vigueur. Les usagers devront toutefois s'inscrire à l’aide de leur plaque d'immatriculation à l'horodateur ou sur l’application mobile dès leur arrivée au stationnement.

« On comprend qu’une période d’acclimatation sera nécessaire, mais encore une fois, dans plusieurs endroits, c’est le cas à Rimouski, c’est le cas à plusieurs endroits, ce genre de technologie existe déjà, alors on croit que les gens se l'approprieront rapidement. »

— Une citation de  Gilles Turmel, porte-parole du Centre intégré de santé et de services du Bas-Saint-Laurent

Le CISSS accorde une période de grâce de deux mois aux usagers des stationnements pour s’acclimater au nouveau système. Des préposés aideront les usagers à s’adapter à cette nouvelle technologie.

Le stationnement de l'hôpital de Rimouski.

Les stationnements des centres hospitaliers du CISSS du Bas-Saint-Laurent seront dorénavant gérés par la Société parc-auto du Québec (SPAQ).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Ces changements sont effectués en collaboration avec le nouveau gestionnaire des stationnements, soit la Société parc-auto du Québec (SPAQ). Selon le porte-parole du CISSS, le gouvernement avait demandé en 2018 aux CISSS et CIUSSS de la province à ce que les stationnements des centres hospitaliers de la province ne soient plus gérés par des entreprises privées. La SPAQ est une société du gouvernement du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !