•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immobilier : la propriété, un rêve inaccessible pour bien des millénariaux

Une maison à vendre.

Parmi les Torontois millénariaux qui voudraient devenir propriétaires, seulement 22 % croient ce rêve possible. (Archives)

Photo : Associated Press / Steven Senne

Radio-Canada

Près de trois millénariaux sur quatre vivant à Toronto disent que posséder une maison est important pour eux, mais moins d'un quart d'entre eux croient qu'ils pourront un jour se permettre d'avoir leur propre logement en ville, selon un sondage publié mercredi.

Dans le sondage Léger réalisé pour le compte de Royal LePage, on a demandé à 2003 millénariaux (définis comme des résidents âgés de 26 à 41 ans) du Canada ce qu'ils pensaient de l'accession à la propriété, du coût de la vie et du télétravail. Parmi ceux qui ont répondu, 403 se trouvaient à Toronto.

Environ 74 % des répondants torontois ont dit qu'il était important pour eux de posséder une maison, mais seulement 22 % ont dit qu'ils pensaient acheter un jour une propriété dans la ville. Quelque 37 % des millénariaux de Toronto interrogés ont déclaré qu'ils pensaient devoir déménager pour devenir un jour propriétaires.

Quatre personnes sur cinq ont déclaré que, si le coût de la vie n'était pas si élevé, elles choisiraient de continuer à vivre à Toronto, mais près de la moitié d'entre elles ont dit qu'elles ne pensaient pas que leur salaire augmenterait à un rythme qui leur permettrait d'acheter une maison dans la ville.

Les réponses des Torontois reflètent les sentiments des millénariaux de tout le pays. À l'échelle du Canada, 68 % des répondants ont dit qu'il était important pour eux de posséder une maison, mais seulement 29 % ont dit qu'ils pensaient que cela pourrait se produire dans leur ville actuelle. Environ 31 % ont dit qu'ils devraient déménager pour que l'accession à la propriété devienne une réalité.

Le prix moyen d'achat d'une maison unifamiliale à Toronto reste bien supérieur à 1,5 million de dollars, selon le plus récent Indice des prix des propriétés MLS. Le prix moyen d'un appartement dans la ville est de près de 780 000 $, et le loyer moyen, tous types de logements confondus, dépasse 2100 $ par mois.

Sondage Demographique 2022 de Royal LePage Milleniaux Canadiens by Radio-Canada on Scribd

Pour Andrew Ipekian, un courtier immobilier qui travaille à Toronto, les résultats du sondage ne sont pas une surprise. Selon lui, être propriétaire d’une maison est, pour de nombreux millénariaux, un rêve qui remonte à l'enfance.

Et dans la société d'aujourd'hui –surtout au Canada –, c'est un signe de succès.

Près de la moitié des millénariaux de Toronto interrogés disent envisager de changer d'employeur afin de faire du télétravail à temps plein.

Beaucoup de gens se disent qu'il n'y a aucune raison de vivre dans un appartement minuscule s'ils peuvent travailler à domicile, a déclaré M. Ipekian.

Méthodologie

Une enquête en ligne a été réalisée auprès de 2003 milléniaux (âgés de 26 à 41 ans) canadiens entre le 10 juin 2022 et le 16 juin 2022 par l'entremise du panel en ligne de la société Léger. Une pondération a été utilisée pour s'assurer que la composition de l'échantillon reflète fidèlement la population adulte du Canada, selon les dernières données du recensement. On ne peut associer une marge d'erreur à un échantillon non probabiliste dans le cadre du sondage par panel en ligne. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 2003 répondants aurait une marge d'erreur de ± 2,2 %, et ce, 19 fois sur 20.

(Source : Communiqué de presse de Royal LePage)

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...