•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseil de bande majoritairement féminin à Pessamit

La conseillère Suzanne Bacon-Charland, la cheffe Marielle Vachon, et les conseillères Christine Vallée et Marie-Pierre Bacon.

À la suite des élections du 17 août dernier dans la communauté innue de Pessamit, le conseil de bande est désormais majoritairement formé de femmes.

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Radio-Canada

À la suite des élections du 17 août dernier dans la communauté innue de Pessamit, le conseil de bande est désormais majoritairement formé de femmes. Il s’agit d’une première pour la communauté.

Après 20 ans comme conseillère, Marielle Vachon a fait le saut avec l’objectif de prendre les rênes du conseil des Innus de Pessamit. Pour Mme Vachon, cette phrase : Le poste de chef n’est pas fait pour une femme, a été une source de motivation. C’est entre autres ce qu’il l'a poussée à se présenter comme candidate au poste de cheffe de la communauté.

Marielle Vachon devient ainsi la deuxième femme à la tête de la communauté de Pessamit. La première était Marcelline Picard-Kanapé, qui a occupé le poste de 1992 à 1996.

« Ça a été une grande fierté pour moi d’être élue. C’est la même chose pour les femmes qui ont été élues à titre de conseillères. On est capables de prendre les bonnes décisions qui vont s'avérer utiles pour aider les familles et faire avancer la population. »

— Une citation de  Marielle Vachon, cheffe du conseil de bande de Pessamit

À ses côtés, ce sont quatre femmes qui occupent quatre des six postes de conseillers. Il y a un vent de changement. Il y a trois nouvelles femmes qui sont rentrées et j’espère que ça va porter ses fruits pour la communauté, indique l’une des conseillères, Christine Vallée.

De son côté, la conseillère Marie-Pierre Bacon indique que la place des femmes au conseil est une chose qui devrait être normale. Chez les Innus, la femme occupe une place vraiment importante au sein de sa famille, dans la communauté aussi je dirais qu’elle occupe une place centrale, ajoute-t-elle.

Pour sa part, la conseillère Suzanne Bacon-Charland, élue pour la troisième fois, se dit fière de cette nouvelle formation politique et espère que les autres communautés emboîteront le pas pour assurer la parité dans les conseils.

Je pense que notre place est essentielle au sein d’un conseil. C’est une initiative à suivre pour toutes les autres communautés, qui commencent elles aussi à voir un changement. Je suis très fière de la mienne et de voir qu’elle a pris sa place, souligne-t-elle.

Suzanne Bacon-Charland veut également prioriser le développement économique pour les deux prochaines années de son mandat.

L’ancienne présidente pour Femmes autochtones du Québec Viviane Michel se réjouit de ce nouveau conseil et observe une culture de leadership féminin.

La place des femmes est de plus en plus revendiquée par les femmes. Je pense qu’on est en train de faire une éducation avec nos propres hommes. Donnez-nous la place qui nous revient. On est de bonnes gestionnaires, on a de bonnes orientations, une bonne vision, déclare-t-elle.

Le nouveau conseil sera assermenté le 4 septembre prochain. Les membres vont ensuite tenir une première rencontre pour établir leurs principales orientations.

Avec les informations de Camille Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !