•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’administration Plante entend dépasser son objectif d’embauche de policiers au SPVM

D’ici la fin de l’année, le décompte de nouveaux policiers s’élèvera à 282.

Un policier du Service de police de la Ville de Montréal

La Ville de Montréal prévoit embaucher pas moins de 282 nouveaux policiers d’ici le 31 décembre prochain.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada a appris que l’administration Plante prévoit embaucher pas moins de 282 nouveaux policiers d'ici la fin de 2022.

S’il s’avère exact, ce chiffre dépasse donc la promesse électorale des 250 agents, tenue en novembre 2021, pour regarnir les rangs du Service de police de Montréal.

Selon nos informations, cette nouvelle projection a été fournie par le département des ressources humaines du SPVM à l’administration municipale.

Ainsi, entre le mois de novembre 2021 et le mois d’août 2022, 152 embauches ont été effectuées au sein du SPVM.

Au moins 130 embauches seraient faites d’ici la fin du mois de décembre.

Le SPVM s’attend à accueillir de nouvelles cohortes de recrues d’ici le 31 décembre pour confirmer cette deuxième vague d’embauches.

D’ici la fin de l’année, le décompte de nouveaux policiers s’élèvera à 282.

Projections de policiers embauchés au 31 décembre 2022 :

  • Novembre-décembre 2021 : 62
  • Janvier-février 2022 : 40
  • Mars-avril 2022 : 30
  • Mai-juin 2022 : 20
  • Juillet-août 2022 : 0
  • Septembre-octobre 2022 : 70
  • Novembre-décembre 2022 : 60
  • Total : 282


Source : Ville de Montréal

Toujours selon des chiffres compilés à la Ville de Montréal, 2022 sera l’année où l’embauche de policiers sera le plus élevé des dernières années.

En 2019, 180 policiers avaient été recrutés au SPVM. En 2020, seulement 120 s'étaient joints au corps policier alors que le Québec était frappé par la COVID-19. En 2021, 222 nouveaux agents ont été embauchés.

Guerre de chiffres entre la Ville et la Fraternité

Ces nouvelles informations arrivent dans la foulée d’une virulente sortie du président de la Fraternité des policiers et policières qui accuse Montréal d’avoir laissé dégarnir les rangs policiers au lieu de les renflouer.

Dans une lettre adressée lundi à la mairesse de Montréal, le chef syndical Yves Francoeur a affirmé que, selon les registres de son syndicat, le SPVM avait perdu 72 policiers dans les dix derniers mois en raison de départs volontaires.

Des départs d’ailleurs alimentés par le manque de soutien concret de votre administration envers les policiers et policières, qui démissionnent en nombre plus important qu’avant, reproche le chef syndical à la mairesse Plante.

Pour les huit premiers mois de 2022 seulement, nous en sommes à 40 démissions, alors qu’il y en avait 29 pour toute l’année 2019 et qu’il s’agissait auparavant d’un phénomène marginal, a-t-il écrit dans sa lettre.

M. Francoeur a expliqué mardi matin à l’émission Tout un matin sur ICI Première qu’un contingent de nouvelles embauches [...] de 20 personnes [était prévu], et on a appris hier que 16 [des candidats] se sont désistés.

Il a ajouté que d’ici la fin de l’année 2022, il y aurait trois contingents de 20 candidats, plus un contingent de 10 pour intégrer le SPVM, ce qui est loin du compte, pense M. Francoeur.

Il a aussi indiqué que la direction a fermé la détention à l’Ouest, et qu’il y a des projets de fusion de certains groupes d’intervention. Dans ce contexte, M. Francoeur croit que si jamais on a embauché 229 [policiers], non seulement il faudrait aviser la Fraternité, mais il faudrait aviser le [SPVM], parce qu'eux aussi ne sont pas au courant.

Mais le responsable de la sécurité publique au Comité exécutif de la Ville de Montréal, Alain Vaillancourt, lui a répondu lors de l’émission D’abord l’info sur ICI RDI mardi matin. Il a maintenu les embauches prévues de 282 policiers au SPVM pour l’année 2022, tout en concédant qu’il faut travailler à la rétention des gens.

Les chiffres que je vous donne, c’est vraiment les embauches au [SPVM]. C’est certain qu'au-delà de ça, il y a des gens qui quittent pour plusieurs raisons, a-t-il dit, mais selon lui, les faits sont que depuis novembre [2021] jusqu’à la fin de cette année 2022, les embauches seront à la hauteur de 282 policiers, a réaffirmé M. Vaillancourt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !