•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission sur le caribou presse Québec d’agir

On voit un caribou mâle, de profil, avancer sur un sol rocheux, en hiver.

Le caribou de la Gaspésie est le dernier troupeau au sud du Saint-Laurent.

Photo : SEPAQ/Denis Desjardins

Radio-Canada

La Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards a dévoilé lundi son rapport et ses recommandations et presse Québec d’agir. La Commission recommande entre autres de créer davantage d’aires protégées et d'abandonner le scénario qui n'avait aucun impact pour l'industrie forestière.

Il y a une véritable urgence d’agir, est-il inscrit dans le rapport rendu public par la Commission. Le document contient 35 recommandations tirées d'audiences publiques qui ont eu lieu dans 7 villes et 6 régions du Québec. Les commissaires saluent l’implication des parties prenantes lors des consultations : plus de 550 personnes ont participé aux audiences et que 147 mémoires ont été déposés.

La commissaire Nancy Gélinas dit avoir espoir que les recommandations seront entendues par Québec, à qui le dernier mot revient pour mettre en place des mesures.

Nous, on propose une stratégie régionalisée, donc pas une stratégie qui va couvrir l’ensemble du territoire, mais vraiment qu’on s’adapte aux contextes régionaux [...]. Et je pense que le ministère [des Forêts, de la Faune et des Parcs ] en est très conscient, explique la présidente de la Commission en entrevue.

La Commission soutient que les efforts pour la préservation du caribou vont de pair avec la pérennité de l’industrie forestière. Même si l’application des recommandations pourrait avoir un impact sur les volumes de bois récoltés, les commissaires croient que l’industrie pourrait tirer des avantages de la protection de l’habitat du caribou.

« Il reste juste à mettre le petit coup supplémentaire pour élaborer cette stratégie-là. »

— Une citation de  Nancy Gélinas, présidente de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards

Également, plusieurs demandes des communautés autochtones ont été entendues par les commissaires. Ils recommandent notamment à Québec la création d’une aire protégée du Pipmuacan, considérant la situation comme préoccupante pour les hardes de caribous sur ce territoire situé près de Pessamit.

Selon le rapport, le but serait donc de protéger les derniers massifs de forêts intactes de l’aire de répartition du caribou du Pipmuacan. Cette demande avait été formulée par les Innus de Pessamit lors du passage des commissaires en mai dernier.

Au début du mois d’août, Pessamit a mis à exécution sa menace en mettant en demeure Québec et Ottawa pour les forcer à passer aux actes dans le dossier de la protection du caribou, mise en demeure dont la date butoir est le 8 septembre prochain.

Le Conseil des Innus de Pessamit n'a pas répondu à nos demandes de réaction en lien avec les recommandations de la Commission. Pour sa part, Boisaco, un joueur important dans l'industrie forestière de la Côte-Nord, souhaite prendre le temps d'étudier le document d'environ 80 pages avant de se prononcer.

Les attentes sont élevées pour la SNAP

Des gestes devraient être faits dès maintenant, avec la publication du rapport de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, selon la Société pour la nature et les parcs du Canada.

Sa directrice pour la section de Québec, Alice De Swarte, s’attend à des engagements d’ici la fin de l’année, soit après les élections provinciales. Ensuite, revenir avec des mesures concrètes de protection dans l’habitat du caribou forestier [...] en vue de la publication éventuelle d’une stratégie. Il y a des secteurs qu’on peut protéger dès maintenant, par exemple le secteur du Pipmuacan, insiste la porte-parole.

Au moment même où le rapport a été rendu public, lundi, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il en fera plus pour protéger le caribou, à la demande d'Ottawa.

Québec s'engage à rendre publique sa stratégie finale sur le caribou forestier et montagnard d'ici la fin du mois de juin 2023.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur et de Marguerite Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...