•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Port de Belledune planche sur un mégaprojet d’hydrogène vert

Le port de Belledune

Le port de Belledune est un port en eau profonde de classe mondiale

Photo : Courtoisie : Port de Belledune

Radio-Canada

Le Port de Belledune voit grand. En partenariat avec un entrepreneur américain, il souhaite établir une usine de production d'hydrogène vert sur son site dans la région Chaleur.

Ce projet d'une valeur de 1 milliard $ s'inscrit dans le virage vert annoncé récemment par cette installation portuaire du nord du Nouveau-Brunswick.

L'hydrogène, c'est une essence ou un carburant qui va être très important dans l'avenir , est persuadé le PDG du Port de Belledune, Denis Caron.

Denis Caron, PDG du port de Belledune.

Denis Caron, PDG du Port de Belledune

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Avec l'arrêt du transport de minerai causé par la fermeture de la Fonderie Brunswick et l'arrêt imminent du transport de charbon pour la centrale voisine d'Énergie Nouveau-Brunswick, le port doit trouver d'autres options.

Il souhaite y arriver avec un mégaprojet d'énergie verte.

« On parle à peu près de 80 à 100 emplois quand l'usine sera en production, vers 2027. On parle d'un investissement d'au-delà de 1 milliard $. »

— Une citation de  Denis Caron, PDG du Port de Belledune

L'usine proposée en partenariat avec l'entreprise américaine Cross River Infrastructure Partners produirait un combustible hydrogène sous forme d'ammoniac, ce qui permet de l'expédier par bateau vers l'étranger.

C'est un projet très intéressant. D'ailleurs, c'est le gros projet de ce type présentement au Canada. On est très très excités , a poursuivi le PDG du Port de Belledune.

Le N.-B. à l'avant-scène de la transition énergétique

Selon Rishi Jean, porte-parole de Cross River Infrastructure Partners, cette usine placerait le Nouveau-Brunswick à l'avant-scène de la transition énergétique actuellement en cours partout sur la planète.

Les Allemands sont particulièrement intéressés par l'hydrogène.

Les deux hommes posent pour les caméras.

Une signature d'un accord sur le développement de l'hydrogène entre le Canada et l’Allemagne sera conclu à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Associated Press / Michael Sohn

Le chancelier allemand sera d'ailleurs au Canada cette semaine pour discuter précisément d'hydrogène avec le premier ministre du Canada.

Une rencontre est d'ailleurs prévue avec les deux leaders pour discuter du projet de Belledune.

Le Canada veut signer une entente bilatérale avec l'Allemagne pour l'approvisionnement en hydrogène. Donc, notre projet tombe pile , a estimé le PDG du Port de Belledune, Denis Caron.

Le projet est encore à sa phase préliminaire, précise Rishi Jean.

L'étude de faisabilité vient d'être entreprise, tout comme le processus d'engagement communautaire.

D’après un reportage du journaliste Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...