•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg fait le pari de l’art urbain pour ralentir la circulation

Un graffiti peint à l'été 2022 par le collectif Cool Streets Winnipeg dans le but de ralentir la circulation et assurer la sécurité des cyclistes à Winnipeg.

Le coût total du projet s’élève à 50000$, une somme qui servira principalement à payer les différents artistes.

Photo : Cool Streets Winnipeg

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg, en partenariat avec 16 artistes locaux, amène l'art de la murale sur ces rues dans le but de ralentir la circulation sur certaines routes faisant partie du Programme municipal des rues cyclables d’été améliorées.

Une récente analyse de la circulation a démontré que les automobilistes y roulaient encore trop vite, malgré une limite de vitesse de 30 km/h.

La Ville espère maintenant que les œuvres visuelles réussiront à ralentir les voitures en donnant l’impression que la chaussée est rétrécie, explique Erik Dickson du département des Travaux publics de Winnipeg.

Ce dernier croit également que les automobilistes diminueront leur vitesse afin d’admirer les œuvres.

En tout, 16 graffitis seront peints le long de quatre routes où la limite de vitesse est diminuée, notamment sur une section du croissant Wellington Ouest, ainsi que sur les promenades Lyndale,Churchill et Kilkenny.

Pour réaliser ce projet, la Ville de Winnipeg a réalisé un partenariat avec le Centre culturel franco-manitobain et Stéphane Dorge.

C’est un projet qui s’est fait rapidement, mais nous sommes très heureux du résultat, affirme M. Dickson. Nous n’avons jamais fait une installation sur autant de rues, surtout de cette ampleur.

Le coût total du projet s’élève à 50 000 $, une somme qui servira principalement à payer les différents artistes.

Un projet applaudi par les cyclistes

Cette nouvelle initiative de la Ville réjouit l’ancien président de l’Association de cyclisme du Manitoba et membre de Bike Winnipeg, Jason Carter.

Il croit qu’un tel projet était nécessaire, surtout avec la fin du Programme des rues cyclables d’été améliorées qui approche.

Avec l’arrivée de l’hiver dans quelques mois, Jason Carter craint que la circulation reprenne son flot normal sur les différentes routes empruntées par les cyclistes.

Tout ce qu’on peut faire pour ralentir la circulation aide, explique-t-il.

Le Programme des rues cyclables d’été améliorées couvre 15 sections de rues dans la capitale manitobaine. Toutes ont une limite de vitesse diminuée.

Le programme est en place du mois de mai jusqu’au 31 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !