•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élections de Matimekush-Lac John contestées par un ex-candidat à la chefferie

Réal Mckenzie en gros plan.

Le chef contesté de Matimekush-Lac John, Réal McKenzie

Photo : Radio-Canada / LAURENCE ROYER

L’ex-candidat à la chefferie aux élections de Matimekush-Lac John, Pako Vachon, a déposé une contestation des résultats électoraux. Le 8 juillet dernier, Réal McKenzie a remporté un septième mandat comme chef de la communauté avec 52 % des voix, contre 48 % pour son opposant.

Réal McKenzie a donc obtenu 306 votes, contre 283 pour Pako Vachon. 590 membres de la communauté ont exercé leur droit de vote sur 765 inscrits, soit un taux de participation de 77 %.

Le chef Réal McKenzie avait également fait l'objet d'une contestation aux élections de 2019.

Pako Vachon critique notamment l’utilisation de boîtes de scrutin non identifiées, trouées et collées grossièrement avec du ruban-cache adhésif et non scellées à clé comme le prescrit le Code électoral.

Des images des boîtes de scrutin avaient alors circulé sur les réseaux sociaux, ce qui avait créé un tollé parmi les internautes de la communauté.

Il allègue que la liste électorale n’a pas été révisée, et que des personnes décédées y apparaissaient. Également, le dévoilement des résultats dans la salle du Conseil n’aurait pas été fait de façon suffisamment publique sur les réseaux sociaux, puisque la vidéo en direct s’est arrêtée à quelques reprises, selon M. Vachon.

Le président des élections, Me Philippe Larochelle, juge avoir agi de son mieux, étant donné le temps et les moyens logistiques alloués. Il se dit prêt à collaborer avec la communauté dans le processus de contestation.

Philippe Larochelle explique entre autres que les boîtes de carton utilisées lors du vote par anticipation, qui étaient scellées à l’aide de ruban adhésif, étaient toujours sous la surveillance d’un membre de son équipe.

Malgré leur aspect différent, elles n’étaient pas moins sécuritaires, assure-t-il.

Les bureaux du conseil de bande de Matimekush-Lac John.

Les bureaux du conseil de bande de Matimekush-Lac John

Photo : Radio-Canada

Processus en cours

Selon la procédure prévue au Code électoral, le président d’élections doit maintenant former un comité d'appel regroupant trois personnes non membres de la bande des Montagnais de Schefferville, mais provenant de l'administration d'autres bandes de la région afin de décider du sort de l'appel.

Me Larochelle dit avoir lancé un appel formel dans les communautés innues de la Côte-Nord afin que des personnes se proposent comme volontaires.

Enfin, Pako Vachon et Me Philippe Larochelle déplorent tous les deux les ressources financières et l'investissement en temps qu’une contestation implique pour la communauté.

J’espère seulement que dans cette contestation [...] le prochain Conseil n’aura pas à débourser des centaines de milliers de dollars à une firme d’avocats de Montréal, indique Pako Vachon dans sa contestation.

Au moment de publier ce reportage, le chef Réal McKenzie n’avait pas répondu à la demande d’entrevue de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !