•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La criminalité au coeur de la première annonce de l’aspirant maire de Winnipeg Kevin Klein

Kevin Klein sur un podium entouré de trois hommes.

Pour sa première annonce de candidat à la mairie de Winnipeg, Kevin Klein était accompagné, de gauche à droite, du PDG retraité de Peak of the Market, Larry McIntosh, et des candidats pour le poste de député St. James, Kelly Ryback et Tim Diack.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

Après avoir officiellement annoncé sa candidature à la mairie de Winnipeg le 3 août, Kevin Klein a fait ses premières promesses de campagne vendredi matin. Il s’est notamment exprimé sur la criminalité qu’il entend combattre.

Kevin Klein propose d’assigner des shérifs à la surveillance de personnes en garde à vue qui doivent se rendre à l’hôpital. Selon lui, cela permettrait de libérer des ressources policières.

[Le fait que les policiers sont à l’hôpital] entraîne des retards d'intervention plus longs pour les personnes qui signalent un crime, explique le candidat.

La proposition n’est qu’une de celles liées à la sécurité qui ont été dévoilées par Kevin Klein.

Kevin Klein souhaite également mettre fin à la pratique selon laquelle la police loue ses véhicules auprès de l’Agence de gestion des véhicules de Winnipeg. Il souhaiterait que le Service de police de Winnipeg puisse acheter ses véhicules directement, pour réduire les coûts.

L’aspirant maire a insisté sur le fait que la ville est en passe de battre un record d'homicides cette année. Il y a eu 32 homicides depuis le début de 2022, un nombre qui se rapproche dangereusement du triste record de 44 établi en 2019.

« Tous ceux qui ont une arme et un insigne devraient être dans la rue. C'est de cette façon que l'on commence à s'attaquer à la criminalité. »

— Une citation de  Kevin Klein, candidat à la mairie de Winnipeg

Pas de plan en 10 points

Lors de sa première annonce de campagne, Kevin Klein a également fait allusion à son rival Glen Murray.

Jeudi, ce dernier a publié un plan en 10 points pour améliorer la sécurité dans les transports en commun, qui comprend la formation d'équipes de personnes ayant des compétences en santé mentale et en résolution de conflits pour intervenir dans les conflits dans les autobus.

Il n'y a pas de plan en 10 points qui fonctionnera pour lutter contre la criminalité, affirme Kevin Klein.

Un sondage Probe Research publié le 28 juillet, avant qu’il ne déclare sa candidature, indique que 44 % des électeurs décidés sont en faveur de Glen Murray comme maire. De plus, aucun des autres candidats inscrits à ce moment-là n'avait plus de 20 % d'appuis.

Dans le même sondage, 36 % des répondants ont déclaré qu'ils envisageraient de voter pour Kevin Klein s'il se présentait à la mairie.

Le sondage en ligne a été réalisé auprès de 622 adultes. On ne peut pas donner de marge d'erreur aux sondages en ligne, mais un échantillon aléatoire et représentatif de 622 adultes aurait une marge d'erreur de plus ou moins 4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Kevin Klein est actuellement conseiller municipal de Charleswood-Tuxedo-Westwood et ancien président de la Commission de police de Winnipeg.

Kevin Klein et Glen Murray font partie des 14 candidats à la mairie. Les autres sont Idris Adelakun, Rana Bokhari, Chris Clacio, Scott Gillingham, Shaun Loney, Jenny Motkaluk, Robert-Falcon Ouellette, Jessica Peebles, Rick Shone, Govind Thawani, Desmond Thomas et Don Woodstock.

Le vote dans le cadre des élections municipales et scolaires au Manitoba est prévu le 26 octobre.

Avec les informations de Cameron MacLean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !