•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un consultant en matière de racisme dans la mire d’Ottawa... pour des tweets racistes

Sur son compte privé, Laith Marouf a publié des messages antisémites. En public, il a été embauché grâce à une subvention fédérale afin de développer une stratégie contre le racisme pour la radiodiffusion canadienne.

 Ahmed Hussen à Ottawa.

Le ministre du Logement et de la Diversité et de l'Inclusion, Ahmed Hussen

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Radio-Canada

Le ministre fédéral de la Diversité et de l'Inclusion, Ahmed Hussen, a demandé d’examiner le financement octroyé à un organisme voué à la lutte contre le racisme, et dont un consultant a lui-même publié des tweets à teneur antisémite.

Ahmed Hussen souhaite que Patrimoine canadien examine de près la situation à la suite du comportement inacceptable de Laith Marouf, le consultant principal d'un projet qui a reçu plus de 130 000 $ d'Ottawa pour lutter contre le racisme dans la radiodiffusion.

Sur son compte Twitter, qui est privé, M. Marouf a publié un message injurieux où il évoque le jour où nous libérerons la Palestine. Son avocat a demandé que les tweets de son client soient cités textuellement pour faire la distinction, dit-il, entre la référence claire de Marouf aux "suprématistes blancs juifs" et les Juifs ou les Juifs en général.

Le consultant ne nourrit aucune animosité à l'égard de la religion juive en tant que groupe collectif, assure son avocat Stephen Ellis dans un courriel.

M. Marouf a refusé de commenter lui-même sa publication.

L'année dernière, le Centre communautaire d'appui aux médias (CCAM) a reçu une subvention de 133 800 $ du ministère du Patrimoine pour élaborer une stratégie antiraciste destinée à la radiodiffusion canadienne.

Consternation

Dans un communiqué publié en avril et annonçant une série de consultations, financée par le Programme d'action contre le racisme de Patrimoine canadien, les citations de MM. Hussen et Marouf figuraient côte à côte.

M. Marouf était alors présenté comme consultant principal, CCAM et se disait ravi de lancer l'initiative Construire une stratégie contre le racisme pour la radiodiffusion canadienne.

Il exprimait sa gratitude envers Patrimoine canadien pour son partenariat et la confiance qu'il nous a accordée, et affirmait aussi que le CCAM s'engageait à assurer la réussite et l'exécution responsable de ce projet.

Ahmed Hussen, qui relève du ministère du Patrimoine canadien, a condamné par voie de communiqué ce comportement inacceptable de la part d'un individu travaillant dans une organisation dédiée à la lutte contre le racisme et la discrimination.

Notre position est claire – l'antisémitisme et toute forme de haine n'ont pas leur place au Canada. C'est pourquoi j'ai demandé à Patrimoine canadien d'examiner de près la situation concernant les commentaires troublants de l'individu en question, a ajouté M. Hussen.

« Nous aborderons cette question avec l'organisation en conséquence, car cela va clairement à l'encontre des valeurs de notre gouvernement. »

— Une citation de  Ahmed Hussen, ministre de la Diversité et de l'Inclusion

Le CCAM n'a pas répondu à une demande de commentaire.

Suivi en question

Irwin Cotler, un ancien ministre libéral de la Justice qui a été nommé envoyé spécial du Canada sur l'antisémitisme par le premier ministre Justin Trudeau, a déclaré que le tweet de Marouf était inacceptable.

M. Cotler a assuré vouloir discuter de cette situation avec les fonctionnaires du ministère du Patrimoine qui travaillent sur la lutte contre le racisme.

Shimon Koffler Fogel, président et chef de la direction du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), a lui aussi déclaré que les Canadiens devraient être consternés par ces tweets.

Le ministère du Patrimoine canadien doit revoir ses politiques de surveillance afin de s'assurer que l'argent des contribuables canadiens est versé à des groupes qui s'engagent à défendre les valeurs canadiennes les plus chères et à lutter contre le racisme, la haine et la discrimination, a-t-il défendu.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !