•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eye of the Tiger veut faire revivre la boxe professionnelle à Rouyn-Noranda

Un entraîneur est appuyé sur les câbles d'un ring de boxe.

L'entraîneur de boxe bien connu Marc Ramsay, un Rouynorandien d'origine, a depuis longtemps comme projet de présenter un gala dans sa ville natale.

Photo : Vincent Éthier - Eye of the Tiger Management

Marc-Olivier Thibault

Après des décennies d'absence, la boxe professionnelle serait sur le point d'effectuer un retour en Abitibi-Témiscamingue.

C'est le projet du groupe Eye of the Tiger, une des plus importantes écuries de boxe au Québec. Prévu au printemps 2023 à l’aréna Glencore de Rouyn-Noranda, ce gala mettrait aussi en vedette des boxeurs amateurs de la région. Or, tout ça en est encore à ses balbutiements.

En fait, Rouyn-Noranda ferait partie d’un circuit de galas de boxe dans les régions du Québec. Après Shawinigan et Rimouski, la capitale du cuivre s’ajouterait à cette série de galas… et ce n’est pas un hasard.

Un projet de Marc Ramsay

Deux boxeurs échangent des coups.

On pourrait assister à ce genre de scène à Rouyn-Noranda l'an prochain.

Photo : Denis Germain - Eye of the Tiger Management

Ce n’est pas un hasard puisque le directeur du développement de Eye of the Tiger, Marc Ramsay, est un Rouynorandien d'origine. Il se souvient de l’amour pour les rencontres sportives et culturelles des gens de l’Abitibi-Témiscamingue. C’est pourquoi il est convaincu du succès de son projet de gala.

« C’est un projet que j’ai depuis vraiment longtemps. J’ai toujours voulu organiser un gala chez moi. Je me rappelle qu’il y avait des spectacles présentés à Rouyn, comme Kenny Rogers, qui n’étaient même pas arrêtés à Montréal! La participation est toujours exceptionnelle et je suis persuadé que ce sera un succès. Avec mon association à Eye of the Tiger, on sera capables de le faire à moyen terme. »

— Une citation de  Marc Ramsay, entraîneur de boxe et directeur du développement chez Eye of the Tiger

M. Ramsay est un homme influent et respecté dans le monde de la boxe. Il est l'entraîneur de deux champions du monde (Artur Beterbiev et Oscar Rivas) ainsi que de deux aspirants à un titre mondial (Arslanbek Makhmudov et Christian MBilli).

Des boxeurs locaux à l'honneur

Ce gala sera aussi une belle occasion pour les boxeurs de l'Abitibi-Témiscamingue de se faire valoir. Dans les plans du promoteur, de 8 à 12 combats seront présentés, dont plusieurs impliqueront des boxeurs amateurs.

L’idée consiste à faire la promotion du sport, explique Marc Ramsay. On parle d’une carte de quatre à six combats amateurs et de la même chose au niveau professionnel, précise-t-il. C’est important pour nous non seulement de présenter un show mais aussi de semer quelque chose, et ça passe par la boxe amateur. D’ailleurs, c’est indéniable, quand il y a des athlètes de la région, ça attire encore plus de spectateurs.

Tommy Langlois, André Pellan et Gabriel Aly Ndiaye posent dans un ring de boxe.

Tommy Langlois (à gauche), qui pose ici avec son entraîneur André Pellan et Gabriel Aly Ndiaye, rêve de boxer devant les siens à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Le message Facebook de Eye of the Tiger qui annonçait la tenue du gala a fait écarquiller les yeux de Tommy Langlois. Ce boxeur rouynorandien compte 30 combats chez les amateurs et plusieurs participations à des compétitions d’importance.

Pour lui, c’est l’occasion à saisir afin de se faire connaître auprès d’un promoteur de calibre international.

C’est une excellente nouvelle pour la boxe de l’Abitibi et pour moi. Je vais peut-être boxer devant mon public pour une première fois, se réjouit Tommy Langlois. C’est certain que mon objectif est de faire le saut chez les professionnels. J’attends les prochains défis, je suis prêt à tout moment.

Des décennies d’attente

André Pellan, entraîneur responsable du Club de boxe Rouyn-Noranda, a dû faire travailler sa mémoire pour se rappeler la dernière fois qu'un combat de boxe professionnelle a eu lieu à Rouyn-Noranda.

Selon lui, ce serait le 22 octobre 1962 au Centre récréatif de Noranda (aujourd'hui le Centre Dave-Keon). La finale mettait en vedette Robert Cléroux face à l’Américain Lloyd Jones. Le Québécois l’avait emporté par K.-O. au deuxième round.

Ce fut le seul et unique combat en carrière de Jones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !