•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investira 40 M$ pour la reconstruction du quai de Cap-aux-Meules

Le port de Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine.

Ottawa investira 40 millions de dollars pour la reconstruction du quai de Cap-aux-Meules aux Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Alice Proulx

Lors de son passage aux Îles-de-la-Madeleine vendredi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé un investissement de 40 millions de dollars sur une période de quatre ans pour bâtir un nouveau quai au port de Cap-aux-Meules.

Cette nouvelle installation, dont la construction débutera dès l’an prochain, permettra notamment de soutenir l'industrie de la pêche sur l'archipel madelinot qui a été mise à mal par des restrictions d'accès au quai dans les dernières années.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Le premier ministre du Canada était en tournée cette semaine en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine (photo d'archives).

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Le maire par intérim des Îles-de-la-Madeleine et président par intérim de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Gaétan Richard, se réjouit de l’annonce.

C’est une grosse et bonne nouvelle. Je pense que la dernière fois qu’un premier ministre du Canada est venu aux Îles, ça remonte à 50 ans. Après une semaine de mandat pour moi, c’est une belle visite pour les Îles et c’est une encore plus belle visite quand c’est accompagné d’un chèque ou d’une subvention de 40 millions, s’exclame M. Richard tout sourire.

Le président du regroupement des usagers du port de Cap-aux-Meules, Jocelyn Thériault, est du même avis et ajoute que le port ne pouvait pas se permettre d’être laissé à l’abandon.

Jocelyn Thériault.

Le président du Regroupement des usagers du port de Cap-aux-Meules, Jocelyn Thériault (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

On voit enfin que le gouvernement prend ses responsabilités, nous écoute et investit dans le port de Cap-aux-Meules, un port névralgique en plein cœur du Saint-Laurent et le seul port en eaux profondes des Îles. C’est le seul qui peut accueillir les bateaux de la CTMA, les traversiers et les autres bateaux, explique-t-il.

Le premier ministre du Canada a d’ailleurs reconnu que le port constituait une plaque tournante de l’économie des Îles-de-la-Madeleine.

« Le grand enjeu était le port de Cap-aux-Meules. On comprend à quel point c'est névralgique, c'est au cœur de ce qu'il se passe. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Les Îles, c'est le tourisme et la pêche. C'est une opportunité, une responsabilité que nous avons de s'assurer de la sécurité et de la réussite de nos pêcheurs ici. Donc, j'avais fait une promesse l'été passé que nous allions nous occuper de ce quai des pêcheurs de façon adéquate, a poursuivi M. Trudeau.

Un quai permanent

En 2020, une étude de Transports Canada dévoilait que le quai de Cap-aux-Meules était en si mauvais état qu’il était jugé dangereux. Une partie du quai a dû être fermée à la pêche commerciale au printemps 2021.

Un quai temporaire sur pieux avait été aménagé pour pallier le manque d'espace d'amarrage au port. On a mis un quai temporaire et ça va faire pour l'instant, mais ça prenait une installation permanente, affirme Justin Trudeau.

Le directeur général de la Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine, Antonin Valiquette, attendait l'annonce d’un nouveau quai dans ce dossier. Ce que je suis content d'entendre, c’est qu’on ne se contentera pas d’une solution temporaire, moins chère et qu’on aurait dû refaire le même travail de représentation pour le même dossier à court terme.

Antoni Valiquette est photographié derrière son bureau.

Le directeur de la Chambre de commerce des Îles, Antonin Valiquette (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

« 40 millions sur quatre ans vont nous permettre d’avoir un quai solide et fiable qui va permettre aux industriels des pêches de poursuivre leurs activités à long terme. »

— Une citation de  Antonin Valiquette, directeur général de la Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine

Les acteurs du milieu sont curieux de connaître les détails techniques du projet. Ils espèrent que le quai sera adapté aux besoins à long terme.

De son côté, la députée de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine Diane Lebouthilier, qui accompagnait le premier ministre lors de son annonce, rappelle que l'installation du quai temporaire était essentielle pour préserver la saison de pêche, mais qu'il est nécessaire d'investir dans la reconstruction du quai.

On peut dire que c'est structurant pour le milieu et on espère qu'il va tenir et qu'il va être là pour les 50 prochaines années , admet-elle.

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

Diane Lebouthillier accompagnait Justin Trudeau vendredi lors de sa visite (archives).

Photo : Radio-Canada / Guillaume Whalen

Un premier pas dans la bonne direction

Cette annonce s’inscrit comme première étape du projet de refonte du plan directeur de l’ensemble du port de Cap-aux-Meules, explique le directeur général de la Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine

C’est un premier pas et on espère qu’ultimement, Transports Canada et le gouvernement fédéral vont s’asseoir avec les partenaires locaux pour la réfection et le plan directeur de l’ensemble du quai de Cap-aux-Meules , demande M. Valiquette.

Deux bateaux sont amarrés au port de Cap-aux-Meules

La pêche est vitale dans l'économie des Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le président du regroupement des usagers du port de Cap-aux-Meules voudrait la même chose. Il va falloir discuter avec Mme Lebouthillier, parce qu’on leur a demandé un plan directeur. C’est bien beau d’avoir mis 40 millions sur la table, mais il va falloir avoir les coûts réels.

Jocelyn Thériault se réjouit de l’annonce d’aujourd’hui, mais espère que les Madelinots seront mis de l’avant pour la suite des choses. Il faut s’assurer que les Madelinots soient au premier plan de la prise de décision, parce que ce sont eux qui opèrent dans le port et qui font que le port est vivant.

Selon les informations de M. Thériault, les pêcheurs ont reçu l'assurance du gouvernement qu'ils pourront continuer à utiliser le quai temporaire pour toute la durée des travaux.

Avec les informations de Roxanne Langlois et Valérie Gamache

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !