•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 100 M$ pour l’Observatoire de neutrinos de Sudbury

François-Philippe Champagne en conférence de presse à SNOLAB.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a annoncé le financement à plus de 2 km sous terre.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Radio-Canada

L’Observatoire de neutrinos de Sudbury (SNOLAB) recevra 102 millions de dollars en six ans de la Fondation canadienne pour l’innovation pour continuer ses recherches de pointe dans le domaine de la physique des astroparticules.

En plus des recherches sur les neutrinos et sur la matière noire galactique, des expériences sur la génomique, sur le métabolisme et sur l’informatique quantique sont également menées au SNOLAB.

C’est une nouvelle fantastique pour la communauté scientifique en physique des astroparticules au Canada, en pleine croissance, pour les centaines de collaborateurs internationaux du SNOLAB et pour le Grand Sudbury, a déclaré la directrice du SNOLAB, Jodi Cooley.

Un panneau indicateur à l'extérieur du SNOLAB.

Le laboratoire de recherche sur les neutrinos SNOLAB est situé à deux kilomètres sous terre dans la mine Creighton.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Plus de 1100 chercheurs de 24 pays collaborent avec ce laboratoire sudburois.

Les investissements comme celui-ci ont permis au SNOLAB de se doter d'infrastructures de classe mondiale, a ajout. la directrice, entrée en poste le 1er août dernier.

« Ces fonds vont nous permettre de continuer à mener des expériences de calibre international à Sudbury. »

— Une citation de  Jodi Cooley, directrice du SNOLAB

Le financement a été annoncé vendredi par François-Philippe Champagne, ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, après une visite de l’observatoire.

Le SNOLAB est un des 14 établissements qui se partagent une somme totale de 628 millions versée par la Fondation canadienne pour l’innovation par l’entremise du Fonds des initiatives scientifiques majeures.

Cela inclut la région des lacs expérimentaux, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, et plusieurs universités canadiennes.

Grâce à cet investissement, nous soutenons nos installations de recherche de classe mondiale qui stimulent l'innovation ainsi que les chercheurs et les chercheuses qui font d'importantes découvertes partout au pays, a déclaré le ministre Champagne.

C'est au laboratoire SNOLAB que le chercheur canadien Art McDonald a effectué ses recherches sur la masse des neutrinos, ce qui lui a valu le prix Nobel de physique en 2015 avec son collègue japonais Takaaki Kajita.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !