•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Horizon s’attaque aux longs temps d’attente des ambulances à l’Hôpital de Moncton

Au moins sept ambulances sont garées devant une entrée.

Des ambulances à l'Hôpital de Moncton le 27 juin 2022

Photo : Kevin Ganong

Radio-Canada

Le Réseau de santé Horizon, au Nouveau-Brunswick, dit faire tout ce qu’il peut pour réduire les longs temps d’attente des ambulances qui doivent confier à l’Hôpital de Moncton les patients qu’elles transportent.

Durant les six derniers mois, il y a eu 139 signalements de patients qui ont attendu pendant plus de 12 heures, dont neuf patients qui ont attendu sur une civière de 24 à 39 heures.

Temps d’attente des ambulances à l'Hôpital de Moncton du 1er janvier au 22 août 2022

Heures d'attente

Janv.

Fév.

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil.

Août

Total

12-16

9

2

17

18

11

12

14

4

87

16-20

1

5

5

5

6

7

4

33

20-24

2

4

1

1

3

11

24-28

2

1

3

6

32-36

1

1

36-40

1

1

2

À l’exception d’une attente de 24 heures au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, le 10 mai, toutes ces longues attentes ont eu lieu à l'Hôpital de Moncton, selon les données d’Ambulance Nouveau-Brunswick.

Temps d’attente d'une ambulance pendant plus de 24 heures

Date (2022)

Établissement

Heures d'attente

15 mars

Hôpital de Moncton

25

13 mars

Hôpital de Moncton

23,7

25 avril

Hôpital de Moncton

26,6

24 avril

Hôpital de Moncton

39,4

14 mai

Hôpital de Moncton

33,4

13 mai

Hôpital de Moncton

26,6

10 mai

CHU Dumont

24,1

5 mai

Hôpital de Moncton

36,4

5 mai

Hôpital de Moncton

25,3

Margaret Melanson, PDG intérimaire d’Horizon, explique que le réseau s’efforce de régler aussi rapidement que possible un certain nombre de difficultés à Moncton.

Horizon, dit-elle, est tout aussi préoccupé par la situation que l’ensemble du public.

Mme Melanson ajoute que les problèmes sont en partie liés à la dotation en personnel. Ils sont aussi liés à la proportion des ambulances qui transportent leur patient à l'Hôpital de Moncton plutôt qu’au CHU Dumont.

Tous les hôpitaux du Nouveau-Brunswick dotés d'un service des urgences sont des centres de traumatologie, selon une échelle de 1 à 5 établie par l’Association canadienne de traumatologie.

Les établissements de niveau 5 prodiguent des soins de stabilisation d’urgence tandis que ceux de niveaux 1 et 2 fournissent les soins les plus complexes.

L’Hôpital régional de Saint-Jean est le seul de niveau 1 dans la province. Celui de Moncton est de niveau 2 et le CHU Dumont est de niveau 3.

De petites améliorations

Horizon met à l’essai une multitude de petites améliorations à l’Hôpital de Moncton, indique Margaret Melanson. La prochaine étape sera d’y mettre en oeuvre les meilleures pratiques employées dans d'autres hôpitaux.

Entre-temps, la présidente du syndicat des travailleurs paramédicaux, Susie Proulx-Daigle, explique que le moral est bas chez ces derniers, parce qu’ils doivent veiller sur leur patient en attendant que l’hôpital puisse s’en charger, alors qu’ils ont été embauchés pour faire le travail de premiers répondants.

Les travailleurs, ajoute Mme Proulx-Daigle, devraient faire partie des discussions sur les possibles solutions. Elle suggère, par exemple, que des ambulances soient déroutées vers des hôpitaux où le temps d’attente est moins long.

Près de 1300 embauches

Horizon a annoncé cette semaine l’embauche de 1291 employés depuis le mois d’avril. Il s’agit de 240 infirmières immatriculées, de 163 infirmières auxiliaires autorisées, de 288 préposés aux soins personnels et de centaines d'autres professionnels et de travailleurs des services d’appui.

Margaret Melanson s’attend à des changements positifs au cours des prochaines semaines grâce à ces renforts.

La conférence de presse à ce sujet ne portait pas sur les efforts de recrutement de médecins, mais la PDG d’Horizon assure que cela demeure au cœur des efforts d’amélioration du système provincial de soins de santé.

Avec les renseignements de Rachel Cave et de Hannah Rudderham, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !