•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une injonction est abandonnée contre l’éradication de l’achigan à petite bouche

Un poisson du type achigan à petite bouche nage au fond de l'eau.

L'achigan est nuisible aux autres espèces présentes.

Photo : Organisme bassin versant du fleuve Saint-Jean

La Presse canadienne

Un groupe qui veut éliminer l'achigan à petite bouche, une espèce envahissante, dans le bassin du Miramichi a dit qu'une demande d'injonction visant à freiner ce projet a été abandonnée.

Dans un communiqué publié mercredi, le groupe de travail sur l'éradication de l'achigan à petite bouche dans la Miramichi (Working Group on Smallmouth Bass Eradication in the Miramichi) indique que l'audience prévue devant la Cour du Banc de la Reine a été annulée.

Un certain nombre de propriétaires de chalet voulaient empêcher le groupe d'utiliser de la roténone chimique pour éliminer cette espèce de poisson.

Selon un porte-parole, Neville Crabbe, le groupe de travail envisage d'aller de l'avant avec son projet. Toutefois, il dit que les retards causés par l'action en justice rendront la réorganisation difficile.

Le 9 août, le groupe de travail a reçu du même tribunal une ordonnance de cesser immédiatement ses activités après le dépôt d'une injonction par les propriétaires de chalets, le 2 août.

Cette ordonnance interdisait au groupe de prendre des mesures sur le lac Miramichi, le lac Brook et une partie de la rivière Miramichi Sud-Ouest.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !