•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un haut gradé de la police de Toronto fait l’objet d'une enquête pour inconduite

Le surintendant Scott Baptist lors d'une conférence de presse en Ontario.

Le surintendant Scott Baptist, du Service de police de Toronto, fait l'objet d'une enquête pour avoir tenu des propos inappropriés à l'égard d'une femme la semaine dernière.

Photo : Tina Mackenzie/CBC

Radio-Canada

Un haut gradé de la police de Toronto a été suspendu avec salaire à la suite d'une plainte selon laquelle il aurait fait des commentaires inappropriés à une femme lors d'une conférence à Québec la semaine dernière.

Le surintendant Scott Baptist aurait tenu des propos déplacés à l'égard d'un membre civil de son propre service de police alors qu'il assistait à la conférence de l'Association canadienne des chefs de police (ACCP), selon plusieurs sources qui ne sont pas autorisées à parler publiquement.

Scott Baptist fait maintenant l'objet d'une enquête disciplinaire interne. Aucune accusation criminelle n'a été portée.

Lors de cet événement, le surintendant a d'ailleurs reçu un prix pour l'ensemble de sa carrière en reconnaissance de ses contributions à la sécurité routière.

David Butt, l'avocat de la plaignante, a déclaré par courriel que sa cliente coopère pleinement avec les enquêteurs de la police de Toronto. Afin de préserver l'intégrité de cette enquête, nous ne ferons aucune autre déclaration publique, a écrit David Butt.

Natalie Wright, conseillère en communication de l'ACCP, a déclaré que l'association est au courant de l'incident et qu'une enquête est en cours.

Nous soutenons pleinement cette enquête et nous coopérons, a déclaré Mme Wright. L'ACCP condamne tout comportement inapproprié et/ou illégal de la part des agents de police à tout moment, y compris lors des événements de l'ACCP.

Joseph Markson, l'avocat de M. Baptist, a déclaré par courriel que son client respecte le processus d'enquête, mais nie catégoriquement avoir commis une quelconque inconduite.

Dans un communiqué, la police de Toronto a déclaré que le surintendant Baptist n'a pas été arrêté ni accusé.

La porte-parole de la police, Stephanie Sayer, a également déclaré que la Loi sur les services policiers l'empêche de confirmer ou de publier des informations sur les questions de discipline interne, à moins que l'affaire ne soit entendue par un tribunal disciplinaire, où l'information est rendue publique.

Selon un communiqué de presse de l'ACCP publié plus tôt ce mois-ci, M. Baptist travaille comme agent de police depuis 35 ans.

Au cours de cette période, il a occupé des fonctions telles que la patrouille routière, l'application des règlements de la circulation et la reconstitution des collisions. En tant que sergent d'état-major, il était responsable des agents de première ligne des services de la circulation, supervisant la réponse de la Ville aux accidents mortels ou mettant la vie en danger. Il est le commandant de district des opérations de circulation de la police de Toronto depuis 2017.

Scott Baptist est le troisième haut gradé de la police de Toronto à faire l'objet d'une enquête pour inconduite cette année.

Le surintendant Riyaz Hussein, qui dirigeait le bureau des audiences disciplinaires du service, a été accusé de conduite avec facultés affaiblies à la suite d'un accident survenu à Pickering, en Ontario, en janvier. Il exerce actuellement des fonctions administratives en attendant les résultats de ses audiences criminelles et disciplinaires.

La surintendante Stacy Clarke, quant à elle, fait l'objet d'accusations en vertu de la Loi sur les services policiers, car elle aurait interféré dans le processus de promotion de la police de Toronto en fournissant des renseignements confidentiels à une poignée d'agents avant leur entrevue.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !