•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin de tissus de Winnipeg collabore avec des artistes autochtones

Les rouleaux de tissu avec le motif en différentes couleurs.

Le design de Carrie Okemaw se décline en six couleurs différentes, chacune étant limitée à un rouleau de tissu de 500 mètres.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

Le magasin de tissus Marshall Fabrics, à Winnipeg, offrira tous les six mois un nouveau motif en édition limitée créé par des artistes autochtones. Un tout premier tissu a été imprimé à partir de la création de la designer autodidacte Carrie Okemaw.

C'est comme si un rêve devenait réalité , affirme Carrie Okemaw, qui a des liens avec la nation crie de Manto Sipi et la communauté ojibwée de la Première Nation de Berens River, dans l'est du Manitoba.

J'ai besoin de le voir pour le croire, car je suis encore en état de choc, affirme l’artiste dont la création a été imprimée en six couleurs sur des bobines de coton de 500 mètres de long.

Le magasin winnipégois a lancé la nouvelle gamme de tissus mercredi, et la gérante, Beth Syrnyk, affirme avoir déjà reçu des commandes de clients de la Colombie-Britannique, de la Nouvelle-Écosse et des États-Unis.

Tout le monde l'aime. C'est lumineux, coloré et joyeux, et il y a des fraises dessus, ce qui est très important dans la culture autochtone, dit Beth Syrnyk.

La gérante du magasin tient le tissu devant elle.

Beth Syrnyk est la gérante du magasin Marshall Fabrics, rue King Edward, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Beth Syrnyk raconte que le magasin cherchait un ou une artiste autochtone avec qui faire équipe depuis plusieurs années. Nous vendons beaucoup de motifs autochtones, mais plusieurs entreprises qui les fabriquent ne font pas appel à des artistes autochtones. J’ai pensé qu’il était important qu’ils commencent à être représentés dans les tissus que nous vendons.

De son côté, Carrie Okemaw avait déjà pensé à faire imprimer ses créations. Nous nous cherchions en quelque sorte au même moment.

Carrie Okemaw.

L'artiste manitobaine Carrie Okemaw, qui vit maintenant à Edmonton, est la première à voir ses dessins imprimés sur des tissus en édition limitée à Marshall Fabrics.

Photo : Gracieuseté de Carrie Okemaw

La femme de 39 ans fait du perlage et coud des regalia de pow-wow depuis plus de 20 ans, mais elle n'a jamais pu trouver ce qu'elle cherchait dans les magasins.

Je voyais très peu de tissus qui reflétaient mon identité, dit Carrie Okemaw, qui reconnaît qu'elle est pointilleuse au sujet des tissus qu'elle choisit. Alors un jour, j'ai simplement pensé à faire mon propre tissu.

Elle se dit fière d'être la première artiste à collaborer avec Marshall Fabrics. Cela me fait vraiment plaisir de mettre en pratique ce que mes défuntes grand-mère et tante m'ont appris.

Les acheteurs se sentent inspirés

Tasha Adams, originaire de Migisi Sahgaigan dans le nord-ouest de l'Ontario, était à Winnipeg jeudi pour découvrir le nouveau motif. Je me suis dit que je ferais mieux de venir ici pour le voir avant que tout ne disparaisse.

Tasha Adams a acheté un morceau du tissu de Carrie Okemaw pour confectionner une tenue de danse traditionnelle pour son fils.

Carter Perrault et Tasha Adams.

Tasha Adams trouve le travail de Carrie Okemaw encourageant et inspirant. Elle se tient à côté de son fils, Carter Perrault.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

J'aime les fleurs cries et ojibwées, j'aime les fraises. J'aime le mélange de couleurs qu'il contient. Cela me rappelle beaucoup notre culture, dit Tasha Adams. Il y a 10 ans, quand je fabriquais des insignes avec ma mère, on ne trouvait cela dans aucun magasin.

Les tissus de cette collaboration seront également offerts dans les magasins Marshall Fabrics d'Edmonton et de Lethbridge, en Alberta.

Selon Beth Syrnyk, le magasin est toujours à la recherche d'autres artistes avec lesquels travailler et espère que le prochain tissu de cette collaboration avec des artistes autochtones sera offert à la fin de l'année.

Avec les informations de Holly Caruk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !