•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de stationnement à étages du CIUSSS devant la Commission municipale du Québec

Un stationnement d'hôpital.

Le projet d'agrandissement du bloc opératoire de l'hôpital de Chicoutimi est évalué à 500M$.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

La contestation du projet de stationnement à étages de l’hôpital de Chicoutimi se retrouve maintenant devant la Commission municipale du Québec (CMQ). Un groupe de citoyens estime que la modification de zonage qui a été adoptée en mai par l’arrondissement de Chicoutimi ne respecte pas le schéma d’aménagement et le plan d’urbanisme de la Ville.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean projette cette structure dans le cadre des travaux d’agrandissement du bloc opératoire estimés à 500 M$.

Les huit citoyens de Saguenay ont déposé le 23 juin dernier une demande d'avis de conformité auprès de la CMQ.

Nous sommes unanimement d'opinion que le règlement comporte de nombreux éléments qui ne sont pas conformes à la fois au Schéma d'aménagement et au plan d'urbanisme de la Ville de Saguenay, expriment-ils dans le document déposé.

Le dossier sera entendu le 1er septembre en Cour municipale à Saguenay.

Des impacts dénoncés

Les citoyens évoquent notamment l'impact du projet sur le paysage et les milieux humides du secteur. Ils estiment également qu’il créerait un îlot de chaleur.

Nous avons eu, je pense, une très bonne écoute des élus, mais le point de vue que nous avons, c'est que le projet de règlement sur le projet de stationnement à étages nous semble être non conforme par rapport aux éléments qui sont prévus par le plan d’urbanisme et le schéma d’aménagement, a exposé en entrevue jeudi Pierre-Bernard Bergeron, porte-parole du groupe de citoyens.

Un homme pose à l'extérieur.

Pierre-Bernard Bergeron est le porte-parole du groupe de citoyens qui a déposé une demande d’avis de conformité à la Commission municipale du Québec dans le dossier du stationnement à étages de l’hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Myriam Gauthier

Initialement, le dossier avait créé un débat, car il amputerait en partie une vue sur les monts Valin, tout en bas du boulevard Talbot.

La modification suspendue temporairement

Du côté de la CMQ, il est communiqué qu'une telle demande a pour effet de suspendre la modification de zonage, le temps que le dossier soit entendu.

La décision devrait être rendue en septembre, mais des délais pourraient s'ajouter.

Ce qu’il faut comprendre c’est que le règlement ne pourra pas entrer en vigueur puisqu’il y a demande d’avis de conformité auprès de la Commission. Donc, si jamais ce n’était pas conforme, bien le règlement ne peut pas entrer en vigueur, a expliqué jeudi Isabelle Rivoal, porte-parole de la CMQ.

Dans sa décision, la juge au dossier pourrait demander à Saguenay d'apporter des modifications si elle statue que le règlement adopté par l'arrondissement est non conforme.

Dans le projet de loi 66

La situation est vue autrement du côté de la Ville.

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, croit que les élus n'ont rien à se reprocher et que le projet pourra aller de l'avant.

Des esquisses d'un stationnement.

Une esquisse du projet stationnement, vu à partir de la rue Jacques-Cartier, avait été transmise aux médias.

Photo : Gracieuseté

Je suis tout à fait à l’aise avec les procédures de l’arrondissement, a-t-elle d’abord mentionné.

D'après la mairesse, le CIUSSS a bien collaboré dans ce dossier.

Il faut se rappeler que le stationnement de l’hôpital, au-delà de bien des millions d’investissements pour notre hôpital régional, était sur le projet de loi 66, un projet de loi qui n'exigeait aucunement l’approbation des villes ou quoi que ce soit pour la mise en oeuvre, a poursuivi la mairesse.

Le projet de loi 66, qui est en fait la Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure, avait été adopté à l’Assemblée nationale en décembre 2020 afin d’accélérer des projets d’infrastructure au Québec pour relancer l’économie en temps de pandémie.

Un homme pose devant l'hôtel de ville de Saguenay.

Marc Bouchard est le conseiller municipal du secteur et est aussi membre du comité consultatif du CIUSSS de la région sur le projet de stationnement à étages à l’hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Myriam Gauthier

Pour sa part, le conseiller municipal du secteur, Marc Bouchard, explique qu’un émissaire pluvial, qui sert à évacuer l'eau qui s'écoule par ruissellement, doit au minimum être déplacé. Selon lui, les travaux pourraient commencer prochainement.

Il y a un émissaire pluvial qui passe en dessous du site. Peu importe la forme que le stationnement prendra, la hauteur, la dimension, le premier travail à faire, c’est un émissaire pluvial qui descend la rue de Sales et qui traverse ce site-là, il faut le déplacer, a indiqué celui qui est aussi membre du comité consultatif du CIUSSS.

Quant au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), l’analyse qui y est faite va dans la même direction que celle de la mairesse de Saguenay. Selon le cabinet de la ministre Andrée Laforest, le dossier peut poursuivre son cours en raison du projet de loi 66.

Le projet de loi 66 est adopté, le projet figure à la liste des projets admis et, donc, il est possible de continuer les démarches pour l’instant, a-t-on fait savoir, en précisant que la ministre ne peut s’ingérer dans les décisions de la CMQ.

Pour décembre 2023

Pour ce qui est du CIUSSS, il est d’abord mentionné qu’il est trop tôt pour se prononcer sur les impacts que pourrait avoir la demande d’avis de conformité.

En ce qui a trait aux impacts que cette requête pourrait avoir sur le projet de stationnement, pour l’heure, il serait prématuré de se prononcer à ce sujet, puisque la requête sera entendue le 1er septembre prochain, a répondu par courriel Mélissa Bradette, conseillère cadre aux communications et relations médias au CIUSSS.

Trois dignitaires parlent derrière des micros.

La DG du CIUSSS, Julie Labbé, le ministre de la Santé, Chrisitian Dubé, et la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, avaient procédé à l'annonce des travaux à l'hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Toutefois, il est aussi mentionné que le calendrier des travaux est maintenu.

La phase de préparation et de réflexion se poursuit dans les délais établis. Les appels d’offres pour les travaux de préparation en prévision de l’accueil du stationnement sont en cours. Comme prévu, les premiers travaux débuteront au cours du mois de septembre et devraient être menés à bien en décembre 2023, a-t-elle conclu.

Avec les informations de Myriam Gauthier et Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !