•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les préfets de l’Abitibi-Témiscamingue honorent Daniel Rancourt pour son apport

Daniel Rancourt posant au centre des quatre préfets.

Daniel Rancourt (au centre) est entouré des préfets Claire Bolduc, Sébastien D'Astous, Martin Ferron et Jaclin Bégin.

Photo : Gracieuseté : Conférence des préfets de l'A-T

La Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue a reconnu l’apport de Daniel Rancourt, jeudi, en lui remettant sa troisième médaille régionale.

La cérémonie officielle s’est tenue en marge de la Table des chefs du Centre de formation professionnelle Lac-Abitibi, à La Sarre. La médaille honore chaque année une personne qui s'est démarquée en contribuant au développement du territoire, à son rayonnement et à la qualité de vie qu’on y retrouve. Il s’agit d’une œuvre de l’artiste joaillière Caroline Arbour, de Scaro.

Daniel Rancourt a fait carrière dans le milieu de l’éducation et il s’est impliqué pendant 38 ans en politique municipale avant de tirer sa révérence en 2013. Il a notamment été maire de Macamic durant 34 ans et préfet de la MRC d’Abitibi-Ouest pendant 16 ans. Il a aussi siégé pendant 10 ans au conseil d’administration de la Régie régionale de la santé et des services sociaux, l’ancêtre du CISSS-AT.

Si, pour plusieurs, il demeure un monument pour le milieu municipal, nombreuses sont ses réalisations qui resteront gravées dans notre mémoire collective. En Daniel Rancourt, nous reconnaissons un homme politique humain, disponible et engagé dont les réalisations, la générosité et le don de soi méritent d’être connus et honorés, souligne dans un communiqué le président de la Conférence des préfets, Sébastien D’Astous, qui est aussi préfet de la MRC d'Abitibi.

Messieurs D'Astous et Rancourt regardent la caméra.

Le président de la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue, Sébastien D'Astous, a procédé à la remise de la médaille régionale à Daniel Rancourt.

Photo : Gracieuseté : Conférence des préfets de l'A-T

En entrevue, Daniel Rancourt s’est dit à la fois touché et surpris par cet honneur.

« Ça fait chaud au cœur. Disons qu’à partir du moment où on t’informe qu'on va mettre ta candidature pour un prix comme celui-là, c’est toujours très surprenant dans un premier temps. Puis, on se dit ensuite que c’est quand même le fun aussi, parce que c’est une reconnaissance qu’on te donne au niveau régional qui, à mon point de vue, il y a beaucoup beaucoup d’autres personnes qui pourraient le mériter autant que moi », a mentionné M. Rancourt, qui s’est rendu plusieurs fois au Guatemala pour y effectuer de l’aide humanitaire.

Toujours impliqué

À 73 ans, Daniel Rancourt s’implique toujours au Club de l’âge d’or de Macamic et au Réseau 50+, en plus de représenter l’Abitibi-Témiscamingue au Regroupement des offices municipaux d’habitation du Québec.

Je suis musicien à mes heures, pas nécessairement un bon musicien, mais musicien quand même, et j’aime bien aller divertir les gens dans les différents CHSLD, autant Macamic que La Sarre, et aussi dans les RPA [résidences privées pour aînés]. Je vais faire de la musique pour eux. Ça leur rappelle des souvenirs et ça me fait passer des bons moments en leur compagnie, fait-il valoir.

Daniel Rancourt succède à Roger Gauthier (2021) et à François Gendron, premier récipiendaire de la médaille de la Conférence des préfets en 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !