•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales ontariennes : 14 candidats tenteront de remplacer Jim Watson

Des cartons sur lesquels est écrite la mention « Élections Ottawa ».

Les candidats pouvaient s'inscrire depuis le 2 mai (archives).

Photo : Radio-Canada / Buntola Nou

Radio-Canada

Depuis vendredi après-midi, il n'est plus possible de se présenter comme candidat aux élections municipales ontariennes. En effet, la période de mise en candidature a pris fin à 14 h. À Ottawa, 14 candidats tentent de succéder à Jim Watson à la mairie, un poste qu’il occupe depuis 2010.

Les figures les plus connues sur la ligne de départ sont Catherine McKenney, qui représente les citoyens du quartier Somerset, l'ancien maire d’Ottawa et ex-ministre libéral provincial Bob Chiarelli ainsi que le diffuseur et entrepreneur bien connu, Mark Sutcliffe.

Montage de trois photos côte-à-côte.

De gauche à droite : trois des 14 candidats à la mairie d'Ottawa, soit Bob Chiarelli, Catherine McKenney et Mark Sutcliffe.

Photo : Gracieuseté

Selon Anne Mévellec, professeure titulaire en études politiques à l’Université d’Ottawa et spécialiste en politique municipale, les candidatures à la mairie d’Ottawa comprennent toutes sortes de profils, notamment des politiciens d’expérience et d’autres candidats plus novices.

Ça va se décliner et se préciser au fil de la campagne, où les candidatures plus sérieuses vont s’imposer rapidement, estime Mme Mévellec.

Nombre de candidats à la mairie à Ottawa :

  • 2022 : 14 candidats

  • 2018 : 12 candidats

  • 2014 : 8 candidats

  • 2010 : 20 candidats

Source : Ville d’Ottawa

En tout, 106 personnes tentent leur chance pour un poste de conseiller municipal.

Deux conseillers sortants sont passés bien près d’être réélus sans opposition. Il s’agit de Laura Dudas, du nouveau quartier Orléans Ouest-Innes, et de Rawlson King, du quartier Rideau-Rockcliffe. À moins de 24 heures de la date limite, d'autres candidats ont finalement décidé de se lancer dans la course électorale, de sorte que les deux conseillers sortants devront gagner la confiance des électeurs pour obtenir un second mandat.

Jim Watson en entrevue.

En plus de Jim Watson, huit conseillers ont annoncé leur retrait de la vie politique (archives).

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

Le conseiller sortant Tim Tierney, du quartier Beacon Hill-Cyrville, a failli être réélu sans opposition pour un quatrième mandat. Cependant, la semaine dernière, Miranda Gray a finalement déposé sa candidature avant d’être imitée par Nicolas Castro jeudi.

Miranda Gray a attendu tout ce temps avant de s’inscrire, car elle voulait voir quels quartiers allaient potentiellement élire un candidat sans opposition, chose qu’elle tenait mordicus à empêcher.

Je ne pense pas que quiconque devrait être élu sans opposition, a-t-elle expliqué plus tôt cette semaine en entrevue à CBC.

Elle s’est également dite surprise que personne n’ait osé défier Tim Tierney, qui a été accusé de corruption en vertu de la Loi sur les élections municipales de la province avant que les accusations ne soient finalement abandonnées.

Des conseillers municipaux réunis autour d'une table lors d'une réunion.

Le conseil municipal à Ottawa changera au terme des élections (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Rick Chiarelli ne se représente pas

Quoi qu’il en soit, le conseil municipal de la capitale nationale changera de portrait au lendemain des élections du 24 octobre. Il y aura un minimum de 12 nouveaux visages autour de la table.

En plus de Jim Watson, huit conseillers ont annoncé leur retrait de la vie politique. Il s’agit de Jean Cloutier, Diane Deans, Mathieu Fleury, Keith Egli, Eli El-Chantiry, Jan Harder, Carol Anne Meehan et Scott Moffatt.

La spécialiste en politique municipale Anne Mévellec croit qu’avec le départ de Jim Watson ainsi que de plusieurs conseillers et conseillères municipaux, nous avons un renouvellement devant nous qui donnera ce qu'il donnera le 24 octobre

Après avoir laissé planer un doute sur une candidature potentielle, Rick Chiarelli a finalement décidé de ne pas se représenter. Au cours des derniers mois, le bureau de ce controversé élu du quartier Collège, dont le versement du salaire a été suspendu pendant 450 jours après deux enquêtes d'intégrité pour inconduite, avait fait part de l'intention de M. Chiarelli de se représenter.

Le maire Jim Watson a commenté qu'il s'agit d'une bonne nouvelle pour les électeurs. Il a apporté son lot de honte et d’embarras à la Ville, a-t-il ajouté. Je suis content que son nom ne se retrouve pas sur le bulletin de vote et qu’il quitte l’hôtel de ville dans quelques mois.

Huit conseillers scolaires élus sans opposition

Vendredi se terminait également la période de déclaration des candidatures pour les élections scolaires.

Huit candidats ont été élus sans opposition. Parmi ceux-ci, on retrouve Jolène Savoie-Day, Robert Rainboth, Dan Boudria, Johanne Lacombe et André Thibodeau. Tous les précédents candidats ont été élus auprès du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.

Du côté du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario, Marc Roy, Jacinthe Marcil et Samia Ouled Ali ont été élus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !