•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 personnes font des allégations contre un ancien enseignant accusé d’agression sexuelle

Paul J. Maillet fait face à des accusations d'agression sexuelle, d'incitation à des attouchements sexuels et d'actes de grossière indécence.

L'ancienne École Champlain à Moncton.

L'ancienne École Champlain à Moncton

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quatorze personnes ont fait des allégations contre un ancien enseignant de l’École Champlain, à Moncton au Nouveau-Brunswick, accusé d'agression sexuelle. Aucune nouvelle accusation n’a toutefois été déposée contre Paul J. Maillet pour le moment, selon la GRC.

Nous continuons à avoir plus de victimes de l'ancien enseignant qui a été accusé de diverses allégations sexuelles dans le passé, a déclaré Benoit Jolette, du Service régional de Codiac de la GRC.

Une 14e victime s’est déclarée. Donc, malheureusement, nous continuons d'avoir plus de victimes qui se manifestent, dit-il.

Un policier dans la salle du conseil municipal à Moncton.

Benoit Jolette, du Service régional de Codiac de la GRC, dit que la police a reçu des appels de 14 personnes qui affirment avoir été victimes d'un ancien enseignant de Moncton.

Photo : Shane Magee/CBC

Le caporal Eric Rousselle a indiqué, jeudi, que la GRC a déjà parlé avec douze d'entre elles.

La police n’a pas donné de détails sur la nature des allégations ni indiqué si ces personnes étaient des élèves de l'école élémentaire au moment des faits allégués.

Le policier Benoit Jolette a toutefois affirmé que ces personnes sont entrées en contact avec la GRC à la suite d'un appel à témoins et de reportages en mai et en juin.

J'espère que, s'il y a d’autres victimes, elles pourront venir nous voir et nous pourrons leur offrir une forme de justice pour ce qui leur est arrivé, a déclaré Benoit Jolette.

Il a plaidé non coupable et demande un procès devant jury

Paul J. Maillet, de Notre-Dame au Nouveau-Brunswick, a été arrêté en janvier.

En avril, l’homme de 76 ans a été accusé d'incitation à des attouchements sexuels, d'agression sexuelle et d'actes de grossière indécence.

On ne sait pas si les faits allégués se seraient déroulés à l'école ou non.

Un interdit de publication a été imposé par le tribunal sur toutes les informations susceptibles d'identifier la victime présumée.

Le palais de justice à Moncton.

Le palais de justice à Moncton

Photo : Autre banques d'images / Guy Leblanc

En mai, la police a publié un communiqué de presse dans lequel elle disait avoir entamé une enquête en août 2021, à la suite d’une plainte pour agression sexuelle impliquant un enseignant de l'école Champlain en 1987 et 1988.

En juin, la police a indiqué que davantage de victimes et de témoins s’étaient manifestés. Les autorités indiquaient alors que les allégations s’étaient étendues de 1968 à 2003.

Même si la police est à la recherche d’autres victimes potentielles, les accusations déposées contre Paul J. Maillet concernent une seule victime présumée.

L’avocat de Paul J. Maillet, Gilles Lemieux, indique que son client a plaidé non coupable et qu’il a demandé un procès devant juge et jury.

L’accusé sera de retour en cour à Moncton le 21 novembre.

Avec des informations de Shane Magee, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !