•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonah Hill suspend ses activités promotionnelles pour préserver sa santé mentale

L'homme barbu pose pour les photographes devant un mur. Il sourit et porte des lunettes.

Jonah Hill

Photo : Getty Images / Matthias Nareyek

Radio-Canada

Le comédien Jonah Hill a annoncé qu’il ne participerait plus, pour une période indéterminée, aux activités promotionnelles des films dans lesquels il tient la vedette. L’acteur de 38 ans dit souffrir d’attaques de panique depuis deux décennies en raison de ces événements publics.

Je réalise que je fais partie des personnes privilégiées qui peuvent prendre du temps de repos, a écrit Jonah Hill dans une déclaration publiée jeudi sur le site Deadline.

L’acteur, qui a connu la célébrité grâce à des comédies grivoises comme Superbad ou Knocked Up, a fait cette confidence dans le contexte de la sortie prochaine de Stutz, son deuxième long métrage à titre de réalisateur. Le film aborde ses propres angoisses dans le monde du divertissement, en compagnie de son psychiatre Phil Stutz.

Grâce au périple introspectif que j’ai fait avec ce film, j’en suis venu à comprendre que j’ai passé presque 20 ans à faire des crises d’anxiété, qui sont accentuées par mes apparitions médiatiques, explique-t-il.

Démocratiser la thérapie

Produit par Joaquin Phoenix, Stutz a pour mandat de démocratiser la thérapie individuelle sur Netflix, a écrit Jonah Hill dans une publication Instagram en 2020. Le documentaire aura sa première mondiale dans un festival prestigieux cet automne, a d’ailleurs affirmé l’acteur jeudi.

Cette année, en plus de Stutz, on pourra voir Jonah Hill dans la comédie Netflix You People, dont il a coécrit le scénario, et qui met aussi en vedette Julia-Louis Dreyfuss, Eddie Murphy et David Duchovny.

Vous ne me verrez toutefois pas promouvoir ces films, ni les prochains à venir, le temps que je puisse me protéger. Si je me rends malade pour en faire la promotion, je ne serai pas honnête envers moi-même, ni envers [Stutz], conclut-il.

À lire aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !