•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’ombre à la lumière, l’exposition Beyond Van Gogh s’invite à Winnipeg

Des personnes dans une salle dans laquelle sont projetées des toiles de l'artiste Van Gogh.

L'exposition « Beyond Van Gogh » est immersive pour les spectateurs qui se voient plongés dans l'univers coloré des œuvres de l'artiste.

Photo : Radio-Canada / Timothy Norris

L'exposition immersive canadienne Beyond Van Gogh fait une halte à Winnipeg après une tournée d’un an en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

L’exposition créée en octobre 2020 a rencontré un vif succès avec près de 3,5 millions de billets vendus jusqu’à présent.

Le spectacle a vraiment pris une ampleur qui dépassait de loin nos attentes. On savait que l'œuvre de Vincent Van Gogh résonnait particulièrement fort avec l'époque, avec un très large public. C’est un artiste qui innove. Il n'est pas dans la confrontation, si ce n'est la confrontation avec lui-même, explique Fanny Curtat, historienne de l’art et consultante pour l'équipe créative Beyond Van Gogh.

Jeune femme souriant. Derrière elle une des toiles de Van Gogh projetée au mur.

Fanny Curtat est historienne de l'art et a participé à la conception de l'exposition Beyond Van Gogh.

Photo : Timothy Norris

L'exposition Beyond Van Gogh propose une expérience d’immersion dans l'œuvre de l’artiste grâce à des projections et des animations.

Si d'autres expositions immersives ont déjà été conçues sur l'œuvre de Vincent Van Gogh, celle-ci propose une approche différente en prenant en compte la vie de l’artiste.

La technologie existe à peu près depuis une décennie pour ce genre d'exposition. Il y a eu une espèce de ruée vers l'or de ce genre de projet, particulièrement autour de Van Gogh, précise Fanny Curtat.

Mais bien évidemment, chaque exposition va être différente, tout comme une exposition muséale. Ce qui compte, c'est la visée du commissariat, c'est la vision créative, poursuit l’historienne.

Dans le cas de Beyond Van Gogh, le projet est né du groupe Paquin Entertainment Group au Manitoba, basé à Winnipeg. L’entreprise a contacté le Studio normal à Montréal pour mettre en place pendant la pandémie une offre culturelle qui pourrait s'adapter aux différentes mesures, dit Fanny Curtat.

Ainsi, comme n’importe quelle autre exposition qui traiterait d’un artiste connu, c’est le parti pris narratif qui rend l’exposition unique, la manière dont on traite un aspect ou un autre de l’histoire de l’artiste et de son œuvre.

Le parti pris narratif choisi dans le cadre de cette exposition immersive est de relater l’évolution du style de Vincent Van Gogh.

À travers ce dialogue de l'œuvre et la technologie, on a décidé de se concentrer sur cette évolution qui est assez naturelle chez Van Gogh de ses débuts, qui sont beaucoup plus sombres, beaucoup plus obscurs. Et ensuite sa découverte de la lumière et de la clarté avec son voyage à Paris et les impressionnistes, relate Fanny Curtat.

« À travers ce narratif de la noirceur vers la lumière, on a choisi de se concentrer sur ce travail de lumière, ce travail de joie, ce travail de beauté. »

— Une citation de  Fanny Curtat, historienne de l'art

L’objectif des créateurs de l’exposition est de faire écho à ce que de nombreuses personnes ont pu traverser durant la pandémie.

Vincent Van Gogh est connu pour la noirceur de sa vie, pour tous les éléments dramatiques de sa vie. L'oreille coupée, bien évidemment. La pauvreté, toutes sortes de problèmes de santé mentale, note Fanny Curtat.

Quand on regarde son travail, ce n'est pas forcément ce qu'on voit. Or, ce côté de trouver des solutions, de transcender l'ordinaire pour en faire quelque chose d'extraordinaire […]. Il y avait quelque chose qui résonnait particulièrement fort avec la pandémie et qui se poursuit aujourd'hui, poursuit-elle.

Salle d'exposition avec des projections de vidéos au sol et au mur.

L'exposition Beyond Van Gogh présente tous les aspects de l'oeuvre de l'artiste, du plus sombre au plus lumineux.

Photo : Timothy Norris

Pour autant, pour Fanny Curtat, une exposition immersive ne remplacera jamais l’expérience d’être devant une œuvre originale de Van Gogh.

Ça ne remplacera jamais l'expérience devant un original, devant une peinture. L'aura de l'œuvre, c'est quelque chose qu'on ne peut pas reproduire, souligne-t-elle.

Pour Fanny Curtat, cette exposition est avant tout une expérience à vivre. Il y a quelque chose de phénoménal de pouvoir rentrer dans l'œuvre et donc de pouvoir être à l'intérieur de la vision de l'artiste, à l'intérieur de ses couleurs. Le changement d'échelle est un élément crucial dans l'art, ajoute-t-elle.

Pour l’historienne de l’art, les expositions immersives permettent avant tout de sensibiliser à l’art et de toucher un public beaucoup plus large.

Pour beaucoup, le musée est quelque chose de très intimidant ou c'est difficile de voir en quoi l'œuvre d'un artiste du 19 e siècle est pertinente pour la vie de quiconque au 21 e siècle. Et donc, c'est une expérience qui permet effectivement de rejoindre différents publics, reconnaît-elle.

Une fille assise devant une projection d'un tableau de Van Gogh projeté sur un grand mur.

Les visiteurs se retrouvent au coeur des oeuvres.

Photo : Avec la gracieuseté de Normal Studio

Ces expositions immersives proposent une autre expérience qui vient s’ajouter et sensibiliser à l’art de l’artiste.

« C'est une introduction merveilleuse au monde de l'art pour tout public. »

— Une citation de  Fanny Curtat

Ce genre d’exposition permet également de regrouper beaucoup plus d'œuvres que le cadre d'une exposition traditionnelle.

Pour cette exposition, plus de 300 des plus grandes œuvres de l'artiste post-impressionniste Vincent Van Gogh sont présentées. L'artiste est l’auteur de plus de 850 peintures à l’huile voire près de 2000 œuvres si on prend en compte tous ses dessins et croquis.

Parmi ces 300 chefs-d'œuvre on retrouve les classiques immédiatement reconnaissables tels que La nuit étoilée, Les tournesols et de nombreux autoportraits.

L’expérience tridimensionnelle permet de vivre l'œuvre émotionnellement grâce à une sélection de musiques qui accompagnent le visiteur tout le long de la visite.

La bande sonore joue un rôle très très important parce que c'est des musiques qui traversent les époques et différents styles aussi. Cette musique souligne ce côté intemporel de Van Gogh qui coexiste à chaque époque. Et la musique apporte vraiment de l'expérience. Elle nous aide à voyager dans les images, soutient Fanny Curtat.

L’exposition Beyond Van Gogh est actuellement à voir au Centre des Congrès RBC à Winnipeg jusqu’au 4 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !