•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ligne no 5 : une juge du Michigan donne raison à la société Enbridge

Une femme participe à une manifestation contre la canalisation 5 d'Enbridge à Holt, au Michigan, en juillet 2017.

De nombreux groupes écologiques ont juré de faire fermer le pipeline transfrontalier pour de bon.

Photo : Associated Press / Cory Morse

La Presse canadienne

Une juge du Michigan a donné raison à la société Enbridge au sujet de sa Ligne no 5, le projet de pipeline transfrontalier auquel s'oppose la gouverneure de l'État, Gretchen Whitmer.

Dans sa décision, la juge Janet Neff dit que cette cause doit être tranchée par une cour fédérale américaine.

C'est la deuxième fois en l'espace de neuf mois que Janet Neff donne raison à Enbridge sur une question de juridiction.

La gouverneure démocrate Gretchen Whitmer tente d'arrêter ce projet depuis novembre 2020. Elle craint des fuites possibles dans le détroit de Mackinac, là où passerait le pipeline.

Des partisans du projet, notamment le gouvernement canadien, soutiennent que la Ligne no 5 est indispensable à l'approvisionnement énergétique de l'Ontario, du Québec et de plusieurs États du Midwest américain.

Les écologistes craignent qu'une faille technique ou un accident dû à l'ancre d'un navire causent une catastrophe dans l'un des plus importants bassins de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !