•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’or et des distinctions pour Éla Day-Bédard au championnat canadien de baseball féminin

Une joueuse de baseball lance la balle pendant un match.

La jeune Éla Day-Bédard en action avec Équipe Québec lors du championnat canadien des moins de 21 ans.

Photo : Gracieuseté de Darryl Gershman

Elle n’a que 17 ans, mais Éla Day-Bédard ne fait pas son âge sur un terrain de baseball. La jeune fille de Gatineau revient du championnat canadien des moins de 21 ans avec la médaille d’or au cou.

Le tournoi s'est tenu la fin de semaine dernière à Saint-Jean de Terre-Neuve. C'est formidable! Je ne sais même pas comment décrire le sentiment. J'ai fait plusieurs autres championnats canadiens, mais je n’étais jamais revenu avec l’or. C’est un sentiment complètement différent des autres, lance la joueuse.

Éla Day-Bédard a obtenu le départ au monticule lors de la finale, remportée 13 à 9 par le Québec face à la Colombie-Britannique.

« Savoir que ton équipe est la première au Canada à ce niveau-là, c’est indescriptible. Il n’y a pas de meilleur sentiment. »

— Une citation de  Éla Day-Bédard, joueuse de baseball
Une joueuse de baseball frappe la balle pendant une rencontre.

Éla Day-Bédard au bâton lors d'un match avec Équipe Québec.

Photo : Gracieuseté de Darryl Gershman

La joueuse polyvalente a connu un fort tournoi dans tous les aspects du jeu. Elle a maintenu une moyenne au bâton de ,500, mais c’est surtout sa moyenne de présence sur les buts qui frappe l'imaginaire.

Day-Bédard a été atteinte huit fois par des lancers, en plus d’obtenir trois buts sur balles et cinq coups sûrs pour se retrouver sur les buts 16 fois en 22 présences, une moyenne de ,722.

Une joueuse de baseball montre une enveloppe avec le titre de meilleure joueuse de la rencontre.

La joueuse gatinoise Éla Day-Bédard a remporté le titre de joueuse la plus utile lors de la finale contre la Colombie-Britannique.

Photo : Gracieuseté de Joanne Lockyer

Ça a vraiment bien été tout au long du tournoi. J’ai vraiment su me démarquer. Selon moi, c’était probablement mon meilleur tournoi. Je me suis impressionnée moi-même! C’est une très belle fin de semaine. Tout a bien été jusqu’en finale. Tout allait comme on le désirait, précise Day-Bédard, qui s’est aussi démarqué défensivement au monticule, à l’arrêt-court et même au champ droit.

La joueuse a d’ailleurs obtenu le gant d’or de la meilleure joueuse défensive du tournoi, en plus d’être nommée joueuse du match lors de la grande finale.

Regardez le reportage de Jonathan Jobin :

Une joueuse de baseball de l'Outaouais rentre à la maison avec une médaille d'or au coup. Ela Day-Bédard a remporté la finale des championnats canadiens des moins de 21 ans à Terre Neuve avec Équipe Québec. Et elle a joué un rôle important dans la conquête du titre. Jonathan Jobin s'est entretenu avec elle.

Day-Bédard se démarque partout

La victoire du tournoi national est le point d'exclamation sur une grande saison pour la joueuse de Gatineau. Day-Bédard a fait la navette tout l’été entre Trois-Rivières et Gatineau.

En Mauricie, elle s’alignait avec l’Académie de baseball ABC qui rassemble les meilleures joueuses de la province. En Outaouais, c’était avec les Tyrans de Gatineau M17 AAA masculin qu’elle avait sa place.

J'étais fière. J'arrivais au terrain et les gars étaient comme ''Oh my God, il y a une fille dans l’équipe''. Oui, il y a une fille et ce qui est encore plus le fun c’est que j’avais ma place sur le terrain. J’étais sur la formation de départ puis je me suis démarquée. J’ai aussi impressionné les gars. Ils disaient ‘’elle a de quoi à nous montrer’’, c’est une grosse fierté, ils voyaient que je méritais d’être là, raconte Day-Bédard.

Une jeune femme tape dans les mains de ses coéquipières au baseball.

Éla Day-Bédard se fait féliciter par ses coéquipières de l'Équipe du Québec.

Photo : Gracieuseté de Joanne Lockyer

La joueuse qui a commencé à jouer au baseball en lançant la balle avec son père au chalet durant les étés de congés a maintenant l’équipe nationale dans sa mire. Elle ne regrette pas d’avoir fait des efforts supplémentaires cet été pour se rapprocher de son but.

C'était vraiment plaisant de faire moitié-moitié. J’ai pu continuer à jouer avec les garçons, mes amis d’enfance, mais aussi être avec les filles la fin de semaine. C’était un bon équilibre. Ça me permet de me développer encore plus au niveau féminin. C’était occupé, mais c’est comme ça qu’on aime l’été, rigole Day-Bédard.

Il faudra surveiller l'ascension de la jeune fille vers l’équipe nationale dans les prochains mois. Elle sera d’ailleurs admissible au prochain repêchage de la Ligue de baseball junior élite du Québec l’hiver prochain et pourrait donc devenir une des rares joueuses à avoir joué dans ce circuit depuis sa création.

Avec les informations de Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !