•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au Manitoba a presque doublé en trois semaines

Une infirmière se déplace dans un couloir d'hôpital.

Malgré l'augmentation de la plupart des données de suivi de la COVID-19, une baisse d'activité a été observée dans les eaux usées de Winnipeg depuis la fin de juillet.

Photo : getty images/istockphoto

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a pratiquement doublé en trois semaines au Manitoba. Dans son dernier bilan hebdomadaire pour la période du 7 au 13 août, la province en signale 455.

Il s’agit d’une augmentation de 108 cas par rapport au compte-rendu de la semaine précédente.

Cependant, il s'agit d'un décompte sous-estimé du nombre réel d'infections en raison d'un manque d'accès aux tests PCR, le seul type de tests enregistré par la province.

Le taux de positivité des tests continue d’augmenter pour atteindre les 23,8 %.

Même chose du côté des hospitalisations, avec 15 patients de plus à l’hôpital, pour un total de 72. De ce nombre, 19 se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de 7 par rapport au bilan précédent.

Parmi les nouvelles admissions aux soins intensifs, il y a un enfant de moins de 10 ix ans.

En revanche, le nombre de décès en lien avec la COVID-19 pour la dernière période est légèrement inférieur, soit 2 en 7 jours. Cela porte le nombre de décès total depuis le début de la pandémie au Manitoba à 2093.

En date du 13 août, 83,1 % des Manitobains de plus de 5 ans ont reçu deux injections de vaccin contre la COVID-19, et 55,6 % des personnes majeures ont reçu au moins une dose de rappel.

Au 11 août, les données de surveillance des eaux usées de la ville de Winnipeg indiquent une activité continue du COVID-19. Cependant, une diminution du niveau d'activité depuis la fin juillet a été observée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !