•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blocage du pont Ambassador : des commerçants déçus de leur indemnisation

Un manifestant brandit un drapeau sur une voie d'accès au pont Ambassador.

Un manifestant au blocage du pont Ambassador à Windsor

Photo :  (Evan Mitsui/CBC) / Evan Mitsui

Radio-Canada

Lorsque des barrières ont été installées pour bloquer l'accès à l'épicerie de Fred Bouzide, il avait fait le plein de roses pour la Saint-Valentin.

Il a reçu une compensation de 10 000 $ de l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario, mais il affirme que cela ne couvre pas ses pertes.

Je ne pense pas que c'est suffisant. Mais comment en obtenir davantage ?, indique M. Bouzide.

Surinder Khahra est vétérinaire. Habituellement, il gagne environ 50 000 $ par mois au début de l'hiver. Lui aussi n'a reçu que 10 000 $.

Nous avons donc perdu beaucoup d'argent pendant cette période et nous avons perdu beaucoup de clients, souligne M. Khahra, propriétaire de l'hôpital pour animaux Huron Church. Il espère qu'il sera en mesure d'attirer plus de clients au fil du temps.

Le 1er avril, le député de Windsor-Tecumseh Irek Kusmiercyzk avait annoncé un programme de compensation de 2,5 millions de dollars pour les entreprises touchées par le blocage du pont, soit environ 240. Les demandes devaient être déposées avant le 20 mai.

Pour l'instant, 65 entreprises ont reçu une aide totalisant 504 856 $, selon un porte-parole du ministre responsable du fonds.

J'ai été surpris qu'il n'y ait pas eu davantage d'enquête sur vos pertes, se désole Fred Bouzide.

De son côté, Archie Sarros a reçu une compensation de 5000 $ pour son entreprise de service automobile et se dit satisfait.

Nous n'avons pas tant souffert que ça, mais nous avons reçu assez. Je pense que c'est juste, commente-t-il.

Des manifestants qui protestaient contre les restrictions liées à la COVID-19 ont bloqué le chemin Huron Church et l'accès au pont Ambassador du 7 au 13 février. Mais la police a fermé les rues transversales et les points d'accès aux stationnements le long de la voie Huron Church entre de l'autoroute E.C. Row et le pont pendant plusieurs semaines.

Les barrières sont tombées progressivement, mais il a fallu attendre le 12 mars pour que tout revienne à la normale.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !