•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre personne en attente de soins meurt à l’urgence au Nouveau-Brunswick

Un véhicule passant devant l'Hôpital de Moncton.

L'entrée de l'Hôpital de Moncton

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Un patient est mort à l'urgence de l’Hôpital de Moncton, au Nouveau-Brunswick, samedi matin, lorsqu'il a fait un arrêt cardiaque dans la salle d'attente.

Radio-Canada Acadie a pu confirmer ces informations auprès de sources internes au sein de l'établissement de santé.

Selon ces sources, une personne a fait un arrêt cardiaque alors qu'elle se trouvait dans la salle d'attente de l'urgence. Les efforts mis en œuvre pour la réanimer n’ont pas été fructueux et elle est morte.

Dans une déclaration écrite, la PDG par intérim du Réseau de santé Horizon, Margaret Melanson, apporte des précisions sur l'incident.

Elle affirme qu'un patient s'est présenté à l'urgence vendredi soir et qu'il a été évalué avant de se rendre dans la salle d'attente.

Le patient a par la suite été surveillé de près par l'infirmière de triage qui était sur place et par le préposé responsable de la surveillance des patients. De plus, ses signes vitaux ont été mesurés régulièrement.

Une personne assise sur un banc devant l'Hôpital de Moncton.

L'entrée de l'Hôpital de Moncton

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Margaret Melanson poursuit en disant que le patient a commencé à montrer des symptômes sérieux, tôt samedi matin. Elle ne précise cependant pas depuis combien de temps il se trouvait dans la salle d'attente.

Le patient a ensuite été déplacé dans le secteur de l'urgence réservé aux soins aigus, où il est décédé alors qu'il était traité par des cliniciens, selon Margaret Melanson.

La PDG par intérim d'Horizon offre ses condoléances aux proches du patient et remercie les médecins et les autres membres du personnel d'avoir fait tout ce qu'ils pouvaient dans ces circonstances.

Grave pénurie de personnel

La semaine dernière, avant la mort du patient, le Réseau de santé Horizon a informé la population que le service d'urgence de l'Hôpital de Moncton allait faire face à une grave pénurie de personnel [lors de la] fin de semaine du 12 au 14 août.

Horizon demandait aux gens de se présenter à l'urgence uniquement si leur cas était réellement urgent.

Les cas urgents et critiques continueront d’être vus aussi rapidement que possible, indiquait alors le réseau.

On ignore si la pénurie de personnel a eu une incidence directe sur les soins offerts à ce patient.

Le ministre offre ses condoléances

Le nouveau ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick — nommé à la suite du décès d'un autre patient en attente de soins dans un hôpital néo-brunswickois — a réagi à ce décès.

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch, de passage à Saint-Jean le 25 juillet 2022.

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch (archives)

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Avec les administrateurs, nous travaillons avec le réseau de santé pour résoudre les problèmes qui affectent le système de soins de santé, a indiqué Bruce Fitch dans une courte déclaration écrite, jeudi après-midi.

Le ministre a également présenté ses condoléances aux proches de la personne décédée.

Le ministre Fitch absent, selon l'opposition

Jean-Claude D’Amours, le porte-parole du Parti libéral du Nouveau-Brunswick en matière de santé, se demande où se cache le nouveau ministre de la Santé, Bruce Fitch, entré en fonction lors du remaniement effectué par le premier ministre Blaine Higgs.

On comprendra que ça fait maintenant cinq semaines que le nouveau ministre Bruce Fitch est ministre de la Santé. À part quelques petits commentaires qu'il a faits, ici, à gauche et à droite, on n'a pas de commentaires précis, a dit Jean-Claude D’Amours lors d’une entrevue au Téléjournal Acadie, jeudi soir.

Le député libéral exhorte le ministre Fitch à annoncer ses intentions pour les prochaines semaines, les prochains mois et les prochaines années.

On a eu le premier ministre qui a voulu jouer au médecin pendant une période de temps. Là, maintenant, c'est silence radio. C'est grand temps que le ministre de la Santé sorte de son mutisme, martèle M. D’Amours.

Trois incidents en quelques semaines au Nouveau-Brunswick

Le décès survenu samedi matin s'est produit quelques semaines après la mort d'un patient à l'Hôpital régional Dr Everett Chalmers, à Fredericton, le 12 juillet.

Cet événement avait poussé le gouvernement provincial à faire un grand ménage dans l'administration de la santé de la province : la ministre a été remplacée et le PDG du Réseau de santé Horizon, remercié.

Deux semaines plus tard, une personne s'est enlevé la vie alors qu'elle était au service d'urgence de l'Hôpital régional d'Edmundston.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !