•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau centre des sciences QEII pourrait dépasser les 3 milliards $

Un plan en image sur un panneau.

Voici le plan de la reconfiguration de l'Infirmerie d'Halifax imprimé sur un panneau à l'extérieur de l'entrée de la rue Summer.

Photo : Radio-Canada / Michael Gorman

Radio-Canada

Les coûts du projet de réaménagement de l'Infirmerie d'Halifax font grimpé les estimé pour le projet du nouveau centre des sciences de la santé QEII à plus de 3 milliards $.

Le prix du projet de l'Infirmerie a tellement augmenté que le seul groupe soumissionnaire pour les travaux s'inquiète de ne pas réussir à obtenir une assurance suffisante.

Le consortium Plenary PCL Health pourrait exiger que la province fournisse une indemnité pour toute couverture supplémentaire requise pour couvrir les risques du projet.

Les représentants de PCL et du groupe Plenary ont refusé de commenter parce que le processus d'appel d'offres est en cours, et ils ont redirigé les questions vers la province.

Un porte-parole du ministère des Travaux publics de la province a refusé de parler de l'assurabilité du projet parce que l'appel d'offres est toujours en cours.

Dans un courriel, il affirme que le ministère remarque une augmentation significative des coûts à cause de l'inflation, des problèmes de chaîne d'approvisionnement, des augmentations des prix des matières premières et des augmentations générales des taux de main-d'œuvre.

Le ministère écrit aussi qu’il s'efforce de gérer ces coûts.

La nouvelle passerelle à l'Infirmerie d'Halifax.

Les travaux entammés à l'Infirmerie d'Halifax inclus une nouvelle passerelle et des rénovations aux entrées de la rue Summer et de la rue Robie.

Photo : Radio-Canada / Michael Gorman

Les dépassements de coûts pour les rénovations des entrées de l'infirmerie du côté de la rue Summer et Robie démontre bien le problème.

Le gouvernement a signé cette semaine un décret pour approuvé 2 millions $ supplémentaires pour le projet dont le budget initial était de 3,8 millions $.

L’estimation du coût totale des travaux a augmenté de plus d'un milliard $ depuis l’annonce en 2016 du projet de nouvelle génération du Centre des sciences de la Santé QEII.

Le réaménagement de l'infirmerie d'Halifax, est la plus grande partie de ce projet, qui inclut aussi des rénovations aux hôpitaux de Dartmouth et de Windsor et la création d'une nouvelle clinique externe à Bayers Lake.

Une fois tous les travaux terminés, le but est de pouvoir fermer les bâtiments vieillissants du campus de l'Hôpital général de Victoria.

Un homme marche devant l'édifice l'hôpital général Victoria.

L'hôpital général Victoria a des problèmes de ventilation et d'eau depuis des années. Par exemple la légionellose existe à l’hôpital général Victoria depuis les années 1980.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

En 2018 tous ces travaux étaient estimés à 2 milliards $.

Depuis les travaux à Dartmouth et à Windsor sont terminés et le projet de Bayers Lake respecte l'échéancier et le budget, mais l'incertitude entourant le réaménagement de l'infirmerie d'Halifax ne fait qu'augmenter.

L'appel d'offres devait se terminer au printemps, mais a été reporté à cet automne. 

Dans des documents internes, le gouvernement a évalué la possibilité d’ajouter au projet pour pour tenir compte de la récente croissance démographique mais, le ministre chargé du réaménagement des soins de santé, Colton LeBlanc, dit que l'appel d'offres va finalement procéder comme prévu .

Toute portée élargie, ce sont des choses qui seraient examinées à l'avenir, dit-il.

Au moment où les détails du plan de revitalisation des soins de santé ont été annoncés en 2016, il était prévu que la démolition des bâtiments Victoria et Centennial commencerait en 2022. Ces bâtiments vieillissants toujours utilisés souffrent depuis longtemps de problèmes de qualité de l'eau et de ventilation.

Avec les informations de Michael Gorman de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !