•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ventes de voitures n’ont toujours pas retrouvé leur niveau d’avant la pandémie

Des voitures dans un concessionnaire.

Les ventes de véhicules neufs ont baissé en Alberta et au Canada en raison, entre autres, de l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Les ventes de véhicules neufs sont en baisse en Alberta, ainsi qu’au Canada, et n’ont toujours pas retrouvé leur niveau d’avant la pandémie. Après la COVID-19, elles ont été compromises par les difficultés dans la production de puces électroniques, puis par la guerre en Ukraine et, dernièrement, par la hausse des taux d'intérêt et l’inflation.

Selon les chiffres de Statistique Canada, le nombre de véhicules neufs vendus en Alberta a diminué de 4 % en juin comparativement aux chiffres de 2021. À l'échelle du pays, cette diminution est de 10 %.

Rob Roach, économiste en chef adjoint à ATB Financial, affirme que les ventes de véhicules neufs en Alberta sont toujours en deçà de celles d’avant la pandémie. Dans la première moitié de l’année, les ventes ont diminué de 19 % en Alberta, et de 21 %, au Canada, par rapport aux chiffres de 2019 durant la même période.

Bien qu’il y ait eu une hausse en 2021, l’économiste en chef adjoint rappelle que la vente de véhicules est touchée par la pénurie mondiale de puces électroniques.

Cette année, il faut ajouter à cette situation la hausse des taux d’intérêt et l’impact économique de conflits géopolitiques comme la guerre en Ukraine, pays qui est l’un des plus grands producteurs de faisceaux de câbles électriques qui sont une composante essentielle du système électrique des voitures.

Le prix des véhicules neufs a aussi augmenté cette année, avec une hausse de 8 % en Alberta, et de 2 %, au Canada, comparativement à juin 2021, selon les chiffres de Statistique Canada.

Rob Roach rappelle que, même avant la pandémie, les ventes de véhicules étaient déjà à la baisse en Alberta. Selon lui, l’économie de la province n’est plus aussi forte qu’elle l’était en 2014. Avec moins d'argent dans leurs poches pour dépenser, les gens n'achètent plus autant de véhicules neufs qu’avant.

Gerald Wood, président de l’Association des concessionnaires automobiles de l'Alberta, estime quant à lui que la demande est encore très présente. Il estime que le problème, c’est que l’approvisionnement ne suit pas.

Gerald Wood explique que le temps d'attente pour recevoir un véhicule après l'achat a doublé. Il précise aussi que, si des concessionnaires semblent n'avoir aucun véhicule à montrer, c’est que, bien souvent, les voitures sont déjà vendues avant même d'être arrivées sur place.

Rob Roach affirme que la disponibilité des puces électroniques pourrait bientôt s'améliorer. Il pense toutefois que les ventes de véhicules neufs ne monteront pas en flèche tant que les taux d’intérêt seront élevés et que la situation économique restera incertaine.

Avec les informations de Paula Duhatschek et de Tarini Fernando

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !