•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fournitures scolaires pourraient coûter cher aux parents

Un sac d'école rempli de cartables et de matériel scolaire.

L’organisme Retour à l’école VIP Rimouski remplit des sacs d’école de matériel scolaire et les donne aux familles dans le besoin.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À moins de deux semaines de la rentrée, les parents doivent composer avec une hausse du prix de plusieurs fournitures scolaires.

À la Papeterie-Impression Nouvelle-Image à Mont-Joli, les cartables et les surligneurs ont vu leur prix bondir dans les derniers mois.

Selon la copropriétaire de la papeterie, Jinny Brousseau, la hausse du prix des articles de base varie de 5 à 10 %. Mais pour ce qui est de l’extra sur les listes [d’effets scolaires], ça peut avoir augmenté pas mal plus que ça, de 15 ou 20 % facilement, indique-t-elle.

« Un cartable à 99 cents, ça n’existe plus. Même nous, on n’est pas capables d’avoir ça. »

— Une citation de  Jinny Brousseau, copropriétaire de la Papeterie-Impression Nouvelle-Image
Jinny Brousseau dans sa papeterie.

Jinny Brousseau, copropriétaire de la Papeterie-Impression Nouvelle-Image à Mont-Joli

Photo : Radio-Canada

Les cartables et les surligneurs sont les articles scolaires les plus touchés par l’inflation. À titre d’exemple, le cartable coûtait 8 $ l’an dernier, alors qu’il est affiché à 10 $ en 2022 à la Papeterie-Impression Nouvelle-Image.

L’entreprise tente bien que mal d’absorber une partie de la hausse pour aider ses clients. On a essayé de garder le panier le plus accessible pour tout le monde. On a gardé les mêmes cibles qu’on avait, soit 100 $ pour la base du sac à dos. Si on est capable de récupérer du matériel des années passées, on peut faire économiser, explique la copropriétaire.

« On ne veut pas que les enfants écopent quand c’est plus dur pour les parents, donc c’est notre façon de donner à la communauté. »

— Une citation de  Jinny Brousseau, copropriétaire de la Papeterie-Impression Nouvelle-Image

Plus de familles dans le besoin

Les familles défavorisées peuvent compter depuis 2018 sur l’organisme Retour à l’école VIP Rimouski, qui leur offre gratuitement du matériel scolaire.

Chaque enfant a ainsi droit à un sac à dos neuf et à des fournitures d’une valeur de 100 $ grâce à un partenariat avec la Papeterie-Impression Nouvelle-Image à Mont-Joli.

Mais cette année, le nombre de demandes de familles dans le besoin a bondi de 40 % par rapport à 2021, selon l’organisme.

Les membres de l'organisme tenant chacun un sac d'école rempli de fournitures scolaires.

Des membres de l'organisme Retour à l'école VIP : la responsable Sophie Bellemare, le président David Chassé et la responsable Geneviève Pinault (de gauche à droite)

Photo : Radio-Canada

L’an dernier, 103 familles se sont procuré du matériel scolaire gratuitement. Cette année, l’organisme a récolté jusqu’à présent 144 demandes d’aide.

L’année passée, c’était ma première saison scolaire et j’ai vu beaucoup de familles défiler devant moi. Je savais que plusieurs n’avaient pas les moyens d’acheter ce qu’ils achetaient, et ils regardaient beaucoup les prix, témoigne le président et bénévole de Retour à l’école VIP Rimouski, David Chassé.

Des surligneurs dans des bacs et des reliures.

Du matériel scolaire acheté en grande quantité par l'organisme Retour à l'école VIP Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Les sacs sont présentement en préparation. L’organisme remettra le matériel scolaire samedi aux enfants.

Quand on voit les enfants recevoir le sac d’école, c’est merveilleux. Ils ouvrent tout de suite leur sac, ils regardent dedans quelle sorte de matériel ils vont avoir. Les parents qui sont soulagés aussi. C’est comme une fête, on ne fait pas juste remettre un sac d’école, est d’avis M. Chassé.

Actuellement, le gouvernement provincial offre une aide de 108 $ par année par enfant pour l’achat de fournitures scolaires.

Avec les informations de Gabriel Paré-Azatoory

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !