•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le développement économique, priorité de la nouvelle cheffe de Pessamit

Une rue de Pessamit, à l'embouchure de la rivière Betsiamites, à 54 km au sud-ouest de Baie-Comeau.

Cinq femmes et deux hommes ont été élus mercredi à Pessamit.

Photo : Evelyne Côté

Radio-Canada

La nouvelle cheffe de Pessamit, Marielle Vachon, compte prioriser le développement économique lors de son mandat. Elle sera épaulée par un conseil majoritairement féminin.

Pour Mme Vachon, deuxième femme à être élue chef de Pessamit, l’avenir de la communauté innue passe par l’entrepreneuriat.

Moi je prône l’aide aux petites entreprises, aux entrepreneurs. Il va falloir voir au développement de la communauté, parce qu’aujourd’hui c’est très minime ce qu’on a comme entreprises. On a les dépanneurs , les épiceries, mais on a des choses à développer, exprime la nouvelle cheffe, élue mercredi.

Elle se montre toutefois optimiste. Dernièrement, on a parti le développement économique, qui est géré par une femme en plus, explique Mme Vachon.

Marielle Vachon identifie aussi le manque de maisons comme un problème important auquel elle compte s’attaquer. Elle veut également que la communauté se dote de ses propres règles pour l’allocation des ressources en santé.

Les fonds qui nous sont envoyés par les gouvernements ne suffisent plus à la demande et dans nos programmes, on va établir nos propres règles communes. Dans le sens que si des personnes ont besoin de plus, on va pouvoir répondre à leurs besoins résume-t-elle.

Grande expérience politique

Mme Vachon était conseillère sortante et briguait la chefferie, comme trois autres candidats. Elle a obtenu 666 voix. Andy Canapé a terminé deuxième de cette course avec 439 voix. Le chef sortant, Jean-Marie Vollant, a obtenu 164 votes, et le candidat Raphaël Picard termine quatrième avec 150 voix.

La nouvelle cheffe est conseillère élue à Pessamit depuis 20 ans, ayant été choisie pour 10 mandats consécutifs de deux ans par ses concitoyens.

J’étais prête à faire le saut à la chefferie. Je m’étais dit: "Quand j’aurai atteint 20 ans de vie politique au poste de conseillère, je vais sauter à la chefferie", raconte Mme Vachon. Elle explique qu’elle voulait être certaine d’avoir obtenu la confiance de sa communauté.

Les femmes majoritaires

Marielle Vachon devient ainsi la deuxième femme à la tête de la communauté de Pessamit. La première était Marcelline Picard-Kanapé, qui a occupé le poste de 1992 à 1996.

La politicienne observe une culture de leadership féminin à Pessamit.

L’ensemble de ma communauté prône les femmes au sein des organisations, des postes de directions.

Les Innus de Pessamit ont également élu un conseil composé de quatre femmes et deux hommes pour épauler Mme Vachon.

Je pense que je suis aussi solide qu’un homme. J’ai appris durant les années, j’ai travaillé avec des hommes. Maintenant avec quatre femmes au conseil, je crois que le travail va bien s’effectuer, prévoit Mme Vachon.

Les six conseillers élus sont, dans l’ordre décroissant des votes reçus, Christiane Riverin, Suzanne Bacon-Charland, Jérôme Bacon St-Onge, Marie-Pierre Bacon, Gérald Hervieux et Christine Vallée.

24 candidats briguaient un poste de conseiller.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !