•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa accueille la Coupe Bingham, un des plus grands tournois de rugby amateur au monde

Un homme prend un ballon de rugby dans ses mains.

C'est la première fois qu'une ville canadienne accueille la Coupe Bingham depuis les 10 ans d'existence de celle-ci.

Photo : Getty Images / THIERRY ZOCCOLAN/AFP

Radio-Canada

Le plus grand tournoi de rugby amateur au monde, la Coupe Bingham, a officiellement pris son envol mercredi soir, à Ottawa. Quelque 1700 joueurs en provenance de 20 pays prennent part à cet événement.

Ce qui distingue ce tournoi biennal des autres, c’est que la Coupe Bingham est devenue une coupe du monde de rugby gai et inclusif.

Le tournoi souligne son 10e anniversaire, cette année, et c’est la première fois de son histoire qu’il se tient au Canada. La coupe devait initialement être disputée dans la capitale fédérale canadienne en 2020.

La Coupe Bingham porte son nom en l’honneur de Mark Bingham, un joueur de rugby décédé le 11 septembre 2001 sur le vol 93 de United Airlines, détourné par des membres d'Al-Qaïda. Il faisait partie du groupe de passagers à bord ayant tenté d’empêcher ces pirates de l’air d’atteindre leur cible à Washington.

L’avion s’est écrasé dans un champ de la Pennsylvanie, tuant tous ceux qui se trouvaient à bord, y compris Mark Bingham.

La Coupe Bingham rend hommage à son héroïsme et à son dévouement à la promotion des causes LGBTQ+, selon sa plus proche amie, Amanda Mark, une citoyenne australienne qui est à Ottawa pour le tournoi.

Il est devenu un héros ce jour-là, s’attaquant aux pirates de l’air, prenant l’avion et sauvant potentiellement des milliers d’autres Américains. Mais il était aussi un joueur de rugby passionné, et c’est pourquoi nous sommes ici, dit-elle.

Selon le président du comité organisateur de la Coupe Bingham à Ottawa, Jean-François Laberge, l’inclusivité du tournoi se traduit également par la compétition sur le terrain, rassemblant des participants de tous les niveaux.

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de l’ampleur du problème. Il faut d’abord obtenir les droits d’accueil. En 2018, les Wolves, la seule équipe gaie et inclusive d’Ottawa, se sont rendus à Amsterdam pour présenter leur candidature afin d’obtenir les droits d’accueil. Par la suite, nous avons décidé de lancer le tournoi, raconte-t-il.

Des joueurs de rugby en action.

Les Wolves d'Ottawa organisent la Coupe Bingham 2022 au Hornets Nest, dans l'est de la ville.

Photo : Gracieuseté : Bingham Cup - Amanda Tom

Le tournoi comprend également une coupe pour femmes, nommée en l’honneur d’Amanda Mark.

Nous avons essayé de créer un tournoi féminin pour qu’il soit vraiment inclusif [...] C’est l’équivalent de la Coupe Bingham, parce que nous sommes tous pour l’égalité et l’inclusion et elle est nommée en mon honneur. Je suis très privilégiée d’avoir cet honneur, explique la principale intéressée.

Discussions sur la place des athlètes trans

La place des athlètes trans est un élément important de l’inclusion au rugby, et à cette fin, la Coupe Bingham comprend un sommet qui se penchera sur les enjeux entourant la participation des athlètes trans au rugby, dit Jean-François Laberge.

Nous allons réunir les meilleurs chercheurs sportifs, universitaires, juristes et leaders du sport au Canada, et nous avons des participants internationaux de partout pour lutter contre la transphobie et l’homophobie dans le sport, poursuit le président du comité organisateur du tournoi.

Parce que, malheureusement, il y a une poignée de personnes qui poussent un discours d’exclusion en ce moment... J’ai entendu, à maintes reprises, des points de vue discriminatoires et intolérants qui sont avancés, prétendant invoquer la sécurité et l’équité. C’est de l’exclusion et cela provient de gens qui n’ont pas joué au rugby, affirme Jean-François Laberge.

La Coupe Bingham se déroule jusqu’au 21 août. Les matchs commencent jeudi au parc de soccer Hornets Nest de Blackburn Hamlet, dans l’est d’Ottawa. Des parties débuteront sur sept terrains toutes les heures, selon M. Laberge.

Des navettes d’OC Transpo s’y rendent toutes les cinq minutes à partir de la station Blair. L’entrée est gratuite.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !