•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La WWE de retour au Québec cette fin de semaine

Le lutteur festoie avec les bras dans les airs. Il a des bandages aux deux poignets.

Le lutteur Sami Zayn sera de passage au Québec cette fin de semaine.

Photo : Facebook/Sami Zayn - WWE

La World Wrestling Entertainment (WWE) s’arrêtera ce vendredi au Centre Bell, à Montréal, et ce dimanche au Centre Vidéotron, à Québec. Le lutteur québécois Sami Zayn a lutté à plusieurs reprises dans les soirées indépendantes de la province avant d’intégrer les rangs de la WWE, en 2013.

Revenir lutter à la maison a toujours quelque chose de symbolique pour le lutteur originaire de Laval. Le premier show que j’ai vu dans ma vie, c’était au Centre Bell, quand j'avais 13 ans pour Survivor Series en 1997, avec Bret Hart. Il était mon héros à l’époque.

Il avoue que chaque fois qu’il revient dans les plus gros arénas du Québec, en particulier à Montréal, il pense toujours au chemin qu’il a parcouru depuis. Même s’il est maintenant une vedette internationale, il garde de bons souvenirs de l’époque où il prenait la route toutes les fins de semaine pour lutter à Montréal, Québec ou Valleyfield.

Le lutteur masqué est par-dessus l'autre et l'arbitre fait un compte de trois.

El Generico en action à la NSPW en 2011.

Photo : Cynthia Bouchard

C’est à ce moment qu’il a consolidé son amitié avec Kevin Owens, aussi lutteur à la WWE. C’est difficile de parler de mon début de carrière sans parler de Kevin aussi, parce qu’on a fait tout ça ensemble. À l’époque, Zayn luttait sous le nom d'El Generico et son acolyte portait toujours son nom de naissance, Kevin Steen.

Gravir les échelons, ensemble

Le public québécois a vu évoluer les deux amis au Centre horizon, dans le quartier Limoilou, à Québec, et au bar les Foufounes électriques, à Montréal. C’est ensemble qu’ils ont monté l’échelle des ligues majeures. Alors que leur carrière était déjà bien installée, en 2021, le duo de Québécois était en vedette dans le combat principal de Wrestlemania, le plus gros gala de l’année de la WWE.

Kevin Owens.

Le lutteur Kevin Owens

Photo : Radio-Canada

L’année suivante, lors de Wrestlemania 38, au printemps 2022, Kevin Owens affrontait Stone Cold Steve Austin, son héros de jeunesse. Sami Zayn n’était pas en reste. Moi j’avais un combat contre Johnny Knoxville, qui était une grande vedette quand on était jeunes aussi.

« C'était difficile à comprendre que, ça, c'était notre réalité maintenant. »

— Une citation de  Samy Zayn, lutteur de la WWE

Sami Zayn croit que le succès des deux Québécois peut inspirer les jeunes lutteurs qui souhaitent en faire une carrière. Si t’es un enfant de 13 ou 14 ans et que tu rêves de faire ça, au moins tu peux voir que je l’ai fait et que Kevin l’a fait, alors c’est possible.

Responsabilité sociale

Il y a cinq ans, le lutteur a lancé Sami For Syria, une campagne de financement qui permet d’aider des milliers de personnes dans le pays d’origine de ses parents.

Deux cliniques médicales qui offrent des services à la population affectée par la guerre en Syrie ont été créées grâce à l’argent amassé jusqu’ici. Sa notoriété lui a permis de mettre sur pied ce projet. Je ne pense pas que ça serait possible sans la WWE, indique celui dont le nom de baptême est Rami Sebei.

Pour Sami Zayn, la tribune que lui offre sa popularité est importante, mais il s’interroge souvent sur la place que son implication sociale doit prendre.

Je sens que c’est ma responsabilité de parler, mais en même temps, mon rôle, c’est d’être un entertainer pour aider les gens à oublier les problèmes du monde. Je pense qu’on a une certaine responsabilité sociale pour aider si on peut.

Évolution de la WWE

Une onde de choc a secoué le monde de la lutte en juillet lorsque le président et chef de la direction de la WWE, Vince McMahon, a annoncé son départ à la retraite à la suite d'allégations d’inconduite sexuelle rapportées par le Wall Street Journal.

La nouvelle a surpris Sami Zayn. Je pensais jamais voir le jour où Vince McMahon ne serait plus le directeur du côté créatif.

McMahon a été remplacé par l’ancien lutteur Triple H. Sami Zayn voit d’un bon œil son arrivée comme responsable créatif. Je pense que Triple H est très intelligent et qu’il va prendre de bonnes décisions.

Il est encore tôt pour constater des changements majeurs dans la direction artistique, mais le Lavallois croit que plusieurs talents auront maintenant l’occasion de montrer ce qu’ils savent faire. Je regardais RAW [émission de la WWE diffusée les lundis soirs] la semaine passée et il y avait beaucoup plus de lutte.

Ce vendredi 19 août, Smackdown sera présenté en direct du Centre Bell à Montréal. Les spectateurs de Québec auront droit à une soirée non télévisée, au Centre Vidéotron, une première depuis 2014.

J’ai vraiment hâte pour ce show-là. La dernière fois qu’on est allé à Québec, la foule était vraiment débile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !