•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SPCA a saisi un cheval souffrant de malnutrition extrême en Alberta

Un cheval souffrant de malnutrition saisi en Alberta par la SPCA (juillet 2022).

Selon la SPCA, Marvin est le cheval le plus maigre que ses agents aient jamais vu.

Photo : Fournie par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux

Radio-Canada

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) a saisi un cheval souffrant de malnutrition extrême le 12 juillet dernier, dans une propriété en Alberta, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué. Des agents affirment qu'il s'agit du cheval le plus maigre qu’ils aient jamais vu.

L’organisation de protection des animaux n’a pas précisé l’endroit où elle a saisi le cheval, un pur-sang anglais, mais elle a déclaré que l'animal faisait environ la moitié de la taille des chevaux du même type et du même âge, et qu’il pouvait à peine marcher lorsqu’il a été enlevé à son propriétaire.

Malgré l’état physique dans lequel il a été trouvé, le cheval, dénommé Marvin, avait une forte volonté de vivre, dit Ryan Butterwick, un agent de la paix de la SPCA, qui s'occupe de cas de négligence envers les animaux.

« Je ne m'attendais pas à ce qu'il survive, mais Marvin a une forte volonté de vivre. Alors nous lui donnons toutes les chances de le faire. »

— Une citation de  Ryan Butterwick, agent de la paix de la SPCA

Augmentation des cas de négligence

La SPCA déclare, par ailleurs, avoir observé récemment un niveau de négligence élevé chez certains propriétaires ainsi qu’une hausse du nombre d'animaux qui en sont victimes.

Dans de nombreux cas, les temps difficiles économiquement sont un facteur, mais ils ne peuvent pas être utilisés comme excuse pour laisser les animaux souffrir, estime la SPCA.

L’organisation de défense des animaux ajoute que, dans le cas de Marvin, les circonstances étaient tout à fait évitables, même si ses propriétaires peinaient à l’élever tout en s'occupant d’autres animaux qu’ils possédaient avant.

Marvin va mieux

L'état de Marvin s'est amélioré depuis qu'il a été saisi par la SPCA de l'Alberta, mais celle-ci affirme qu'il faudra plusieurs mois avant qu’il soit en assez bonne santé pour être relogé.

L'organisation de défense des animaux rappelle que la première étape, pour s'assurer que les animaux aient des foyers sûrs, consiste, pour les propriétaires, à évaluer la quantité de bétail dont ils peuvent réellement s'occuper.

Ils devraient également s'assurer qu'ils disposent d'un approvisionnement en nourriture pour six mois avant les mois d'hiver, faute de quoi ils devraient réduire le nombre de leurs têtes de bétail.

« Notre organisation exhorte les propriétaires à évaluer leurs responsabilités et leur capacité à prendre soin de leurs animaux. »

— Une citation de  Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux

Avec les informations de Terri Trembath

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !