•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrêt de production à la mine Caribou : « une claque dans la face »

Mathieu White, un travailleur à la mine Caribou, près de Bathurst.

Mathieu White, un travailleur à la mine Caribou, près de Bathurst.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’arrêt de la production à la mine Caribou, près de Bathurst, lundi, a été reçu comme « une claque dans la face » par des employés.

L’employé de Redpath Mining, un entrepreneur à la mine, n’a pas vu venir le coup. On ne s’attendait pas à ça , commente le résident de Bathurst-Est pour Radio-Canada Acadie.

« On n’était pas certain au début. Quand je suis arrivé à mon lieu de travail, on m’a tourné de bord, on nous a dit de remonter et de rentrer à la maison. »

— Une citation de  Mathieu White, employé à la mine Caribou

Mathieu White ne sait pas trop ce qui l’attend. Comme un peu tout le monde, il est en attente des nouvelles de l'entreprise propriétaire Trevali, de Vancouver.

Des véhicules sont stationnés devant une mine.

Quelques véhicules étaient stationnés à l'entrée de la mine Caribou mercredi.

Photo : Radio-Canada / Mario Mercier

Ce n’est pas de notre faute, se dit-il. Peu importe à qui revient la faute, le jeune homme se retrouve sans travail aujourd’hui.

On devra aller ailleurs. Il n’y a pas d’autres mines ici. C’est plate. Je voulais rester proche de ma famille, mais je n’ai pas le choix si je veux continuer à travailler, déclare-t-il.

Doublement frappé

Camille Deraps, de Petit-Rocher, en est à sa deuxième fermeture d’entreprises en peu de temps. Il y a quelques années, il a vécu la fin de la fonderie à Belledune. Heureux d’avoir pu se trouver du travail à la mine Caribou, le voilà de nouveau sans emploi depuis lundi.

Camille Desraps vit sa deuxième fermeture d'une grosse entreprise en seulement quelques d'années.

Camille Deraps vit sa deuxième fermeture d'une grosse entreprise en seulement quelques d'années.

Photo : Radio-Canada

Ça se jase un peu, mais personne n’a vraiment eu de nouvelles. Nous sommes dans l’incertitude, dit-il.

L’arrêt des activités à la mine Caribou est un coup dur non seulement pour lui, mais aussi pour l’ensemble de la région Chaleur, croit-il.

C’est une autre fermeture. C’est dur pour le moral. Ça nous inquiète. Il n’y a plus grand ouvrage dans le Nord , déplore M. Deraps.

Avec des informations du journaliste Mario Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !