•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier festival de la fierté gaie pour les adolescents est organisé à Vancouver

Un portrait de Bee Scott et sa copine Nex.

Bee Scott et sa copine Nex ont voulu organiser un événement plaisant et sécuritaire pour les adolescents de la communauté LGBTQ+.

Photo : Radio-Canada / Dominique Lévesque

Radio-Canada

Une mère et sa fille ont mis sur pied un festival de la fierté gaie pour les adolescents, une première manifestation de ce genre à Vancouver, née de l’absence d’événements pour cette tranche d'âge.

L'idée de ce festival est venur de Bee Scott, une adolescente qui se définit comme ayant un genre fluide et bisexuelle.

Plan rapproché du visage de Bee Scott.

Bee Scott organise le premier festival de la fierté gaie pour adolescents à Vancouver.

Photo : fourni par Bee Scott

D'après elle, la plupart des événements de la fierté organisés à Vancouver sont habituellement pour tous les âges ou pour les 19 ans et plus.

« Je voulais quelque chose pour les jeunes de mon âge, un endroit pour s’amuser en toute sécurité et comme il n’y en avait pas, j’ai décidé d’en créer un. »

— Une citation de  Bee Scott

En moins de trois mois, Bee et sa mère, Gemma Scott, qui travaille en planification événementielle, ont mis sur pied leur propre festival qui a lieu mercredi de 16 h à 21 h.

Les festivaliers auront droit à un marché qui proposera entre autres, des vêtements et des drapeaux de la fierté gaie, des conseillers offrant des informations sur les ressources pour les jeunes, de la musique des présentations de leaders et de jeunes de la communauté LGBTQ+ ainsi qu'un défilé de mode.

Bee Scott a surtout hâte au défilé de mode : Les différents styles vestimentaires des membres de la communauté LGBTQ+ sont souvent comment nous identifions les personnes.

Bee Scott sourit et lève le pouce en l'air.

Bee Scott organise un défilé de mode pour les adolescents de la communauté LGBTQ.

Photo : fourni par Bee Scott

Toutes ces activités sont réservées aux adolescents, mais une salle est aussi mise à la disposition des parents.

Gemma Scott explique que Bee trouvait qu'il était important de faire participer les parents.

« Bee et beaucoup de ses amis ont des parents qui les appuient, mais ce n’est pas le cas de tous les parents. [Ceux] qui amorcent ce cheminement ont souvent beaucoup de questions et ils pourront parler à des parents qui ont plus d'expérience. »

— Une citation de  Gemma Scott

La mère et la fille précisent que le festival est ouvert à tout adolescent, quel que soit son cheminement, qu’il soit sorti du placard ou qu'il ait des questions sur son orientation sexuelle.

Avec les informations de l’émission The Early Edition

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !