•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nappe de carburant se dissipe dans la mer des Salish, près de l’île de Vancouver

De l'équipement déployé dans l'eau.

Des mesures ont été prises pour protéger cette zone sensible de l'île San Juan.

Photo : U.S. Coast Guard

Radio-Canada

Des mesures ont été implantées pour éviter que les cétacés n’accèdent à une zone touchée par une fuite de carburant dans les eaux de l’État de Washington, à l’est de Victoria, où un bateau de pêche a coulé samedi.

L'Aleutian Isle qui gît à 60 mètres sous la surface transportait plus de 9400 litres de diésel et environ 400 litres d’huile de transmission et de liquide hydraulique lorsqu’il a sombré près de l’île San Juan.

D’après le département d’Écologie de l’État de Washington, la nappe de carburant semble s’être complètement dissipée des eaux américaines

Le département précise qu'aucune trace d’huile n’a été trouvée sur l’île de San Juan et que des mesures ont été prises pour empêcher les orques et d'autres cétacés de s’aventurer près de l’épave.

Des équipes avaient été dépêchées sur les lieux pour vidanger les eaux avant que le diésel et l’huile n’encrassent la zone, qui est une aire d’alimentation clé pour les épaulards résidents du Sud en voie de disparition.

Cette mise à jour survient alors que la Garde côtière américaine et d’autres agences tentent de remonter l'Aleutian Isle, qui fait 18 mètres de long.

Les cinq membres de l’équipage du bateau de pêche ont été sauvés samedi, mais l’embarcation s’est déplacée depuis qu’elle a sombré, ce qui complique la tâche des agences.

Un grand filet de pêche qui était tombé du bateau a aussi été retiré des eaux mardi, et un second filet qui flottait sur une surface de 30 mètres a aussi été retrouvé.

La profondeur à laquelle se trouve le bateau complique les mesures pour retirer ce dernier et le reste des hydrocarbures des eaux. Les autorités n’ont pas encore pu établir d’échéancier pour terminer les opérations.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !