•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tournée d’adieu pour la compagnie Caravan Stage

Un public assis sur des chaises sur une plage regarde une barge amarrée au coucher de soleil.

Le spectacle « Virtual Rogues » de la Caravan Stage Company est présenté à Sooke et à Richmond au cours des prochaines semaines.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

La compagnie de spectacles ambulants Caravan Stage, fondée en 1970 dans l'île de Vancouver, présente d'ici le 10 septembre son spectacle d’adieu intitulé Virtual Rogues dans divers ports et marinas de la côte ouest de la Colombie-Britannique.

Ce spectacle extérieur multidisciplinaire, présenté à la fois sur l’Amara Zee, une barge à voile longue de 27 mètres transformée en scène de spectacle, et sur les quais où le voilier est amarré, est le projet le plus ambitieux de Caravan Stage à ce jour.

C'est l'histoire de quatre voyous qui se retrouvent face à des entités artificielles dans un univers de jeux vidéo, raconte Lara Ngo, une des techniciennes-éclairagistes du spectacle. Cet univers est dirigé par un gros nuage électronique que les voyous tentent de décharger.

Un public assis sur un quai regarde une vidéo projetée sur un écran en forme de losange et sur les voiles d'une barge amarrée.

« Virtual Rogues » est un spectacle immersif qui est présenté tant sur la barge que sur le quai.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Après Victoria et l’île Texada, l’Amara Zee jette l’ancre à Sooke (jusqu’au 21 août) et à Richmond (du 2 au 10 septembre) pour permettre au public de découvrir, le soir venu, cette fable futuriste et immersive qui mélange cirque, opéra, théâtre et projections vidéo.

De chevaux à bateau

Fondé en 1970 sur l’île de Vancouver par Paul Kirby et Adriana Nans Kelder, la Caravan Stage Company a d’abord présenté des spectacles ambulants en chariots tirés par des chevaux.

Des chariots tirés par des chevaux.

C'est en chariots tirés par chevaux que se déplaçaient les membres de Caravan Stage Company avant la construction de la barge dans les années 1990.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Nous voulions présenter des spectacles de manière originale et nous rendre dans des endroits comme le faisaient à l’époque les artistes de cirque, explique Adriana Kelder. Nous avons donc fait de la tournée en cheval pendant environ 20 ans!

En 1993, le couple décide de s’engager dans un autre projet d’envergure, soit celui de transformer une barge en salle de spectacle.

« Nous avons construit ce bateau en Ontario entre 1993 et 1997. Cette barge nous permettait d’aller plus vite que 5 kilomètres par heure! »

— Une citation de  Adriana Kelder, cofondatrice, Caravan Stage Company

Considéré comme le seul grand voilier-théâtre au monde, l’Amara Zee, qui sert aussi de maison au couple fondateur, a jeté l’ancre dans une dizaine de pays différents en Amérique du Nord et en Europe depuis sa création.

Défis techniques

Présenter des spectacles sur un voilier n’est pas une simple affaire.

C'est d'autant plus vrai sur un voilier-théâtre qui se déplace d’une zone de mouillage à une autre, avec à bord un équipage d’environ 30 personnes ainsi que tout l’équipement technique nécessaire au spectacle.

Un voilier vogue sur l'eau devant des montagnes.

L'Amara Zee est une barge à voile longue de 30 mètres.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Il y a pas mal de défis, admet Lara Ngo. Il faut trouver des lieux où on a accès à de l’électricité suffisante pour le bateau et pour le quai. Il faut avoir aussi assez d’espace pour installer la scénographie sur le quai.

« Au théâtre, on peut juste rajouter des points d’accroche pour ajuster les lumières. Sur un bateau, il faut trouver des moyens créatifs pour éclairer tout le monde dans cet espace limité. »

— Une citation de  Lara Ngo, technicienne-éclairagiste

La logistique est compliquée, poursuit Adriana Kelder. Nous devons jeter l’ancre dans un endroit où le bateau est sécuritaire, car nous avons des acrobates aériens. S’il y a trop de vent, cela peut être dangereux pour eux.

Un voilier amarré est recouvert d'une toile. Derrière l'embarcation, il y a des montagnes et des bateaux ancrés dans une baie.

Une fois le bateau amarré, l'équipage s'affaire au montage de la scène et de l'éclairage pendant au moins quatre jours.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Le montage et démontage apportent également leur lot de défis.

Pour naviguer, on doit démonter la majeure partie de l’éclairage, du son et de la scénographie en trois ou quatre jours, dit Lara Ngo. Et pour le démontage, il faut tout ranger pour pouvoir naviguer.

« Les montages et les démontages sont vraiment des moments chouettes, car tout le monde travaille ensemble. C’est vraiment l’esprit du bateau. »

— Une citation de  Lara Ngo, technicienne-éclairagiste

Une expérience incroyablement humaine

Originaire de Paris, Lara Ngo n’avait aucune expérience en navigation lorsqu’elle est arrivée, en juin dernier, pour son stage au sein de la Caravan Stage Company.

Une jeune régisseuse de spectacle sur une scène sourit.

Lara Ngo au travail sur l'Amara Zee

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

J’ai appris comment vivre en communauté sur un bateau et comment naviguer aussi. C’est très enrichissant, s’exclame l’étudiante stagiaire.

Le travail collaboratif est d’ailleurs l’une des valeurs fondamentales de la compagnie.

C’est le cas depuis le début, dit Adriana Kelder. Plusieurs personnes sont revenues travailler avec nous année après année.

« Ceux qui sont venus travailler avec nous étaient pour la plupart des gens qui souhaitaient changer de vie. »

— Une citation de  Adriana Kelder, cofondatrice de la Caravan Stage Company

C’est vraiment une rencontre humaine assez touchante, confie Lara Ngo. Parce qu’au-delà des connaissances que j’ai pu acquérir, c’est humainement assez fort que de se retrouver à vivre avec autant de personnes sur un bateau.

Un équipage pose sur un voilier.

Le joyeux équipage de l'Amara Zee

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Les gens font partie des souvenirs les plus précieux des 50 dernières années pour Adriana Kelder.

Parce que nous avons travaillé et vécu avec tellement de gens au fil des années. Plus de 1000 en tout! Il y en a plusieurs qui viennent nous rendre visite cet été pour nous dire à quel point cette expérience les a transformés, raconte-t-elle.

Dernier tour de piste

Paul Kirby et Adriana Kelder, tous deux septuagénaires, ancreront leur bateau-maison une dernière fois à Victoria après cette tournée.

Le temps est venu pour nous de passer à autre chose, affirme Adriana Kelder.

Une photo plus ancienne et une autre plus récente de Paul Kirby et Adriana “Nans” Kelder, les deux cofondateurs de Caravan Stage Company.

Adriana “Nans” Kelder et Paul Kirby, les deux cofondateurs de la Caravan Stage Company.

Photo : Image fournie par Caravan Stage Company

Le couple se rendra ainsi en Europe en quête de projets plus modestes.

On a un plus petit bateau là-bas. On fera du théâtre d’ombres de marionnettes. C’est notre prochaine aventure, affirme Adriana Kelder, qui est originaire des Pays-Bas.

Et qu’adviendra-t-il de l’Amara Zee?

Nous souhaitons que le voilier continue d’être un lieu d’activités culturelles. Il y a des gens qui sont intéressés et qui souhaitent poursuivre dans cette direction.

J'espère que l’Amara Zee continuera d’être une scène de spectacles, car nous l’avons construit dans ce but, à la sueur de notre front , conclut Adriana Kelder.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !